News

Migrants espagnols: “ J’ai dit au revoir à ma famille et je suis parti sans rien ”

En avril, l’Espagne a autorisé le dirigeant sahraoui Brahim Ghali, 73 ans, à être soigné à l’hôpital pour Covid-19, apparemment à Logroño. Il dirige le Front Polisario, luttant pour la souveraineté du Sahara occidental contre les revendications du Maroc. Le gouvernement marocain a répondu avec colère et a averti l’Espagne qu’héberger M. Ghali entraînerait des «conséquences».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page