News

Au moins 15 morts après l’éruption du volcan Nyiragongo

Au moins 15 personnes sont mortes à la suite de l’éruption du volcan du mont Nyiragongo samedi, selon les autorités congolaises qui continuent d’évaluer les dégâts et de coordonner l’aide aux villages touchés.

Les 15 morts sont dus à des accidents de la route lors d’une évacuation de Goma et de ses environs, et comprennent quatre décès survenus lors d’une tentative d’évasion d’un prisonnier à Munzenze. Deux des morts ont été vaincus par le feu et la lave qui ont coulé dans quelque 17 villages mais se sont arrêtés avant la ville frontalière de Goma. De nombreux habitants de Goma ont fui vers l’est au Rwanda, où au moins deux tremblements de terre se sont produits dimanche à Gisenyi et à proximité.

Les responsables du parc national des Virunga, qui abrite le volcan, ont déclaré que les touristes étaient tous en sécurité, tout comme les gorilles de montagne en voie de disparition qui y vivent.

Le gouvernement régional du Nord-Kivu a déclaré que l’éruption avait commencé vers 17 heures, heure locale. L’état du volcan était auparavant dans un état d’avertissement jaune, selon l’observatoire de Goma surveillant le mont Nyiragongo, avec une augmentation de l’activité notée ces dernières semaines.

Les coulées de lave se sont arrêtées vers 4 heures du matin dimanche près de Buhene et de nombreux habitants ont commencé à rentrer chez eux à Goma.

Une éruption de 2002 a coulé de la lave sur 13% de la ville – qui abrite jusqu’à 2 millions de personnes – et a fait au moins 100 morts. Environ 400 000 personnes ont été déplacées par le volcan, qui est parmi les plus actifs au monde.

Image: MONUSCO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page