News

Les cas en Namibie montent en flèche alors que Geingob se remet du COVID

Le président namibien Hage Geingob se remet bien après le diagnostic positif de COVID de la semaine dernière, selon un porte-parole de la présidence.

«Le président et la première dame sont dans un état stable et de bonne humeur. Toutes les mesures de précaution sont prises et ni le président ni la Première Dame n’ont été admis à l’hôpital », a déclaré l’attaché de presse Alfredo Hengari dans un communiqué publié dimanche.

Geingob et sa femme, Monica, ont bien réagi au traitement et sont sur la bonne voie pour un rétablissement complet. La déclaration faisait suite à la spéculation selon laquelle l’état de Geingob était plus grave et nécessitait des soins intensifs. Les deux ont été diagnostiqués mercredi.

Geingob a demandé que tous les Namibiens continuent de suivre les protocoles et réglementations Covid-19, y compris le port de masques et la distanciation sociale. Le pays connaît une augmentation des infections au COVID-19 avec des rapports indiquant que la capacité des hôpitaux est presque pleine et que les approvisionnements en oxygène sont épuisés.

Le Dr Kalumbi Shangula a déclaré vendredi que le nombre de cas avait augmenté de 5 497 au cours des quatre dernières semaines, avec une moyenne de plus de 200 cas par jour. Les décès sont maintenant en moyenne de six par jour.

«Ce que nous avons observé ces derniers mois, c’est que les membres du public désobéissent de manière flagrante aux réglementations et mettent les familles, nos communautés et notre pays en danger», a déclaré Shangula, en annonçant de nouvelles mesures qui entreront en vigueur mardi.

Les Namibiens sont encouragés à se faire vacciner mais continueront également de faire face à un couvre-feu en soirée entre 22 h et 4 h. Les rassemblements sont limités à 50 personnes au lieu de 100 pour les événements sportifs et les occasions sociales.

Toute personne entrant en Namibie est désormais tenue de présenter un test PCR négatif, et si vous voyagez depuis l’Inde ou un hotspot COVID similaire, de répéter le test dans sept jours.

Image: Hage Geingob

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page