News

« La Basketball Africa League complète le parcours du basket-ball » – Automne

Le président de la BAL, Amadou Gallo Fall, donne le coup d’envoi du tournoi inaugural le 16 mai

Lorsque Amadou Gallo Fall a donné le coup d’envoi de la cérémonie inaugurale de la Basketball Africa League (BAL), il était nerveux et déterminé à ne pas se figer pour le grand moment.

Pour les joueurs de tout le continent et d’ailleurs, le tournoi soutenu par la NBA était et sera une chance de se mettre sur la carte du basket-ball.

“C’est un rêve devenu réalité, nous regardons la NBA depuis aussi longtemps que je vis”, ont déclaré Zamalek et l’Egyptien Anas Osama Mahmoud.

“J’ai regardé les ligues européennes, la coupe d’Europe et les compétitions européennes pendant des années, mais faire partie d’un championnat et faire partie d’une ligue censée rivaliser avec ces meilleures ligues est un rêve pour nous tous et pour moi personnellement.”

Pour Fall, né au Sénégal et ancien vice-président de la NBA, un événement réussi était la prochaine étape du développement du sport en Afrique.

“Tant d’émotions. Vous réalisez l’ampleur du moment. Il est plus grand que nous tous. Cette ligue est une marque de style de vie”, a-t-il déclaré à BBC Sport Africa.

“Les joueurs vont gagner leur vie en jouant au basket sans migrer ailleurs. Pour moi, c’est excitant de voir ce que l’avenir leur réserve.

“La ligue africaine de basket-ball fait maintenant partie de la pyramide, maintenant nous allons nous concentrer pour nous assurer de continuer à la construire, à la renforcer.

“Ce sera quelque chose qui sera la meilleure ligue de basket-ball professionnel au monde pour les années à venir.

“Lorsque les jeunes garçons rêvent d’un voyage de basket-ball, ils ont maintenant un chemin complet pour commencer à rêver, pour commencer à jouer à un âge précoce ici et pour être des pros ici.”

Le point de vue du joueur

L'Egyptien Anas Osama Mahmoud en action pour le vainqueur du BAL Zamalek
Anas Osama Mahmoud (Egypte et Zamalek) a été nommé joueur défensif de l’année Dikembe Mutombo BAL

Les points de vue de Fall sont partagés par les joueurs qui ont participé au tout premier BAL.

“Plus les équipes acquièrent de l’expérience, plus le tournoi évoluera. Je pense que ce sera quelque chose de plus important que ce que les gens pensent réellement”, a ajouté le Sénégalais Ibrahima Thomas, qui a joué avec l’équipe malienne de l’AS Police à Kigali.

“Cela va être énorme pour nous, énorme pour la génération future, ça va être quelque chose.”

Pour Mahmoud, qui a été élu joueur défensif de l’année Dikembe Mutombo BAL, la nouvelle ligue lui a donné une chance de grandir sur et en dehors du terrain.

“Cela m’a montré ce qui me manquait et ce que je pouvais améliorer pour avancer dans ma carrière de basketteur”, a-t-il expliqué.

“En dehors du terrain, j’ai rencontré tellement de gens, j’ai noué des liens, j’ai rencontré des gens du bureau de la NBA, j’ai rencontré des gens du bureau de FIBA ​​Afrique. Les gens avec qui être en contact m’aideront vraiment à avancer en tant qu’être humain, pas seulement basketball.

“Vous ne jouerez au basket que pendant probablement 10 ans et après cela, vous devrez continuer votre vie et avoir des relations, avoir des gens là-bas sur lesquels vous pouvez vraiment vous appuyer pour obtenir des conseils plus tard dans la vie est quelque chose que j’attendais avec impatience et Je pense qu’ils vont certainement vraiment m’aider.”

Gros coup de pouce pour l’Afrique

Les Egyptiens de Zamalek célèbrent leur victoire dans la première Ligue africaine de basket-ball
Les Egyptiens de Zamalek célèbrent leur victoire dans la première Ligue africaine de basket-ball

Les alignements du BAL comprenaient des joueurs de 24 pays, dont 18 pays africains, qui voient le BAL comme une bouffée d’air frais pour le basket-ball sur le continent.

“C’était vraiment une bénédiction d’être les pionniers de la ligue, c’est une excellente occasion de montrer qu’en Afrique, nous pouvons aussi jouer au basket-ball”, a déclaré Bush Wamukota de la BBC Patriots du Rwanda.

“Cela m’a aussi donné une chance de me préparer pour l’Afrobasket parce que la plupart de ces gars contre lesquels nous avons joué sont les plus nombreux que vous verrez dans leurs différentes équipes nationales”,

Le capitaine de Ferroviario de Maputo, Custodio Muchate, a le sentiment de retourner au Mozambique avec un joueur différent.

“Cette ligue nous amènera à un autre niveau. Parce que nous avions un mélange de joueurs, de tout le continent et du monde entier”, a-t-il expliqué à BBC Sport Africa.

“C’est important pour nous ici en Afrique, nous avons des gars comme moi, c’est la première fois que nous jouons dans une ligue professionnelle, donc j’ai appris beaucoup de choses ici. Je veux prendre ces leçons et emmener dans mon pays, pour continuer à essayer développer plus de basket-ball.

“J’ai appris que nous devons faire plus.”

L’avenir

Makrem Ben Romdhane de l'US Monastir tire en finale du BAL contre Zamalek
Makrem Ben Romdhane de l’US Monastir tire en finale du BAL contre Zamalek

Fall est convaincu que le succès du premier BAL signifie que les ligues locales à travers le continent seront plus compétitives.

“Je suis ravi de l’impact que cela aura sur les ligues locales. Je parie que tout le monde veut les retirer (les 12 équipes du BAL) pour avoir la chance de jouer dans le BAL de la NBA”, a-t-il souligné.

“Cela va avoir un effet d’entraînement à travers les ligues et cela ne peut qu’élever le jeu.”

Makrem Ben Romdhane de l’équipe tunisienne de l’US Monastir, qui a perdu en finale contre Zamalek, a admis que malgré le physique des matchs de la BAL, il y avait beaucoup de talent à montrer.

“La différence, c’est que tous les joueurs essaient d’être agressifs, physiques. Ce n’est pas comme notre basket en Tunisie ou notre basket en Europe, où ils préfèrent mettre en place l’attaque, ils contrôlent le jeu, ils contrôlent le rythme”, a-t-il expliqué à BBC Sport Afrique.

“Mais j’ai aussi l’air de tout. Je vois comme un très bon tireur, de très bons joueurs, beaucoup de bons entraîneurs, une très bonne défense, une très bonne attaque, donc je suis très heureux de voir ce niveau de ce tournoi.”

Cheick Bamba Diallo, meneur de l’équipe sénégalaise de l’AS Douanes, est enthousiasmé par la visibilité offerte par le BAL.

“Cela permettra aux équipes européennes de voir ce que l’Afrique a vraiment”, a-t-il déclaré.

“À l’époque, les équipes européennes se tournaient vers l’Afrique juste pour avoir des gars de grande taille pour la défense, mais maintenant cet aspect changera s’ils regardent les matchs, ils verront qu’il y a beaucoup de talent ici.

“Et pour être honnête, je pense que dans quelques années, les joueurs africains préféreront probablement rester ici et jouer dans leur pays d’origine, car cette ligue va définitivement se développer.”

Certains joueurs espèrent déjà que le BAL pourra s’étendre pour inclure plus d’équipes à l’avenir.

“(À l’avenir, j’aimerais voir) De plus en plus de pays, de plus en plus d’équipes et cela deviendra éventuellement un vrai frère ou une vraie sœur de la NBA”, a déclaré le joueur américain Brandon Costner, qui figurait sur la liste des La BBC des Patriotes du Rwanda.

“Peut-être qu’à terme nous pourrons avoir 24 ou 26 équipes, voyageant à travers l’Afrique, dans différents pays, et j’espère que c’est un moteur de croissance économique sur tout le continent.”

Mahmoud de Zamalek souhaite vivement le BAL de l’année prochaine, qui devrait voir des équipes jouer sur tout le continent plutôt que sur un seul site, ce qui était le cas cette fois en raison de la pandémie mondiale de Covid-19.

“Nous pouvons toucher tellement de cœurs de jeunes enfants qui le regardent à la télévision, mais disons que si nous allons jouer en Égypte pour quelques matchs de championnat, je pense que cela toucherait vraiment le cœur des enfants”, a-t-il souligné. .

“Laissez-les le voir en direct et voyez à quel point le basket-ball peut changer leur vie.”

La première équipe All-BAL 2021 :

  • Omar Abada (Monastir)
  • Walter Hodge (Zamalek)
  • Wael Arakji (Monastir)
  • Makrem Ben Romdhane (Monastir)
  • Anas Oussama Mahmoud (Zamalek)

Prix ​​BAL 2021 :

  • Hakeem Olajuwon MVP du BAL – Walter Hodge (Zamalek)
  • Dikembe Mutombo BAL Joueur défensif de l’année – Anas Oussama Mahmoud (Zamalek)
  • Prix ​​Manute Bol BAL de l’esprit sportif – Makrem Ben Romdhane (Monastir)
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page