News

Des écologistes camerounais s’attaquent à la pollution plastique dans le fleuve Wouri

Publié le: Modifié:

Le Cameroun produit chaque année six millions de tonnes de déchets, dont 600 000 tonnes de déchets plastiques. Des tas de plastique se sont retrouvés dans le fleuve Wouri à Douala, l’un des fleuves les plus pollués d’Afrique après le Nil et le Niger, où des militants écologistes l’ont collecté et emmené pour être recyclé.

Les scientifiques estiment que quatre millions de tonnes de déchets finissent dans les océans du monde chaque année. L’augmentation de la pollution plastique peut être liée à une mauvaise gestion des déchets. Afin de résoudre le problème au Cameroun, l’association Matanda Ecotour, ou Amis de la Mangrove, a collecté des déchets sur le fleuve Wouri.

Jusqu’à présent, le groupe a collecté 12 416 kilogrammes de plastique en cinq mois et prévoit de collecter plus de 700 000 kg d’ici la fin de cette année. Les militants emmènent ensuite les déchets dans une usine pour recyclage.

« La quantité de poisson est évidemment réduite car les déchets plastiques étouffent les mangroves. Si on ne fait rien maintenant, la mangrove va disparaître, les poissons vont disparaître et si ces deux éléments disparaissent, la rivière va disparaître », a déclaré François Dikoume, président de Matanda Ecotour.

Le Cameroun produit chaque année 600 000 tonnes de déchets plastiques, le plus élevé d’Afrique centrale, mais 20 % de ces déchets sont recyclés.

Cliquez sur le lecteur vidéo ci-dessus pour voir le rapport complet.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page