News

Des milliers d’habitants retournent à Goma, frappée par le volcan

Publié le:

Des milliers d’habitants de Goma ont maintenant commencé à rentrer chez eux après avoir fui la principale ville du Nord-Kivu le mois dernier après l’éruption du volcan voisin Nyiragongo, faisant des dizaines de morts. Le reportage de Nicolas Germain et Justin Kabumba de FRANCE 24 depuis la ville de Sake, dans le nord-est du pays, où de nombreux déplacés se sont réfugiés.

Il y a un flux constant de personnes qui montent dans les bus affrétés par le gouvernement pour rentrer chez eux à Goma après que 400 000 habitants de la ville ont été contraints de fuir pour sauver leur vie le mois dernier alors que la lave du volcan Nyiragongo a coupé les routes et est partie à au moins 32 morts, selon les chiffres officiels. Les autorités disent qu’il n’y a aucune raison pour que les gens craignent de retourner chez eux, et environ 160 000 personnes l’ont déjà fait.

« Il n’y a pas de problème à Goma. Le GVO (Observatoire Volcanique de Goma) a terminé son enquête sur les fissures et la coulée de lave. Il n’y a pas de danger direct pour Goma », a déclaré Joseph Makund, le président provincial de la protection civile.

Mais le retour n’est pas aussi facile qu’il y paraît. La lave a endommagé une grande partie des réseaux d’eau et d’électricité de la ville, et les rapatriés sont confrontés à une pénurie de nourriture et d’eau. Quelques cas de choléra ont également été signalés.

« Nous avons souffert. Ne pas vivre chez soi est une sorte de souffrance en soi. Nous n’avons plus notre petite entreprise pour travailler. Je retourne à Goma, mais je ne sais pas vraiment où j’irai ni ce que je mangerai », a déclaré Alliance Maheshe, une habitante déplacée de Goma.

Pour le reportage complet de FRANCE 24, veuillez cliquer sur le lecteur ci-dessus.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page