News

Andre Onana : le gardien du Cameroun et de l’Ajax voit son interdiction de dopage réduite

L’Ajax a déclaré qu’André Onana avait pris par erreur des médicaments prescrits à sa femme

La suspension du gardien de l’Ajax et du Cameroun Andre Onana pour dopage a été réduite à neuf mois par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Onana s’est avéré avoir la substance interdite furosémide dans son urine après un contrôle « hors compétition » le 30 octobre de l’année dernière.

Il a expliqué après avoir pris accidentellement une pilule contenant la substance après avoir confondu le médicament de sa femme avec de l’aspirine et avait demandé que l’interdiction soit annulée plutôt que réduite.

“Le panel du TAS (…) a constaté qu’aucune ‘faute significative’ ne pouvait être attribuée à Andre Onana, qui avait ingéré par erreur des médicaments destinés à une autre personne”, a déclaré le tribunal dans un communiqué.lien externe

“Sur cette base, le panel a estimé qu’une suspension de neuf mois était proportionnée à la négligence commise et a réduit la suspension de trois mois, mais n’a pas pu accepter la demande du gardien de but de lever entièrement la suspension.”

La décision du TAS signifie que l’interdiction prendra désormais fin le 4 novembre. Il ratera donc le début de la saison des champions néerlandais de l’Ajax, mais sera disponible pour le Cameroun lorsqu’il accueillera la Coupe d’Afrique des nations en janvier.

Il manquera également les Lions Indomptables en ouverture de quatre matches de poules qualificatives pour la Coupe du monde 2022 – en septembre, contre le Malawi et la Côte d’Ivoire, et en octobre, lorsqu’ils disputeront des matchs consécutifs contre le Mozambique.

S’il ne sera autorisé à jouer au niveau national ou international que le 4 novembre, il pourra reprendre l’entraînement deux mois avant la fin de la suspension, le 4 septembre.

Sa cause a été entendue et le 2 juin et le directeur général de l’Ajax, Edwin van der Sar, a déclaré que l’appel en valait la peine.

“Avec cette décision du TAS, nous avons trois mois supplémentaires [with Onana available] par rapport à la suspension d’origine”, a-t-il déclaré au site Internet de l’Ajax.

“Donc, le pas vers le TAS n’a pas été vain. Nous défendons un sport propre. Mais je répète que nous sommes convaincus qu’André a pris ce médicament accidentellement et certainement pas pour mieux performer.

“La semaine dernière, lorsque nous avons raconté à Andre et aux avocats notre histoire au TAS, je suis parti avec un bon sentiment. J’ai des sentiments mitigés à propos de la déclaration d’aujourd’hui, car notre objectif était qu’il revienne sur la bonne voie à partir de cet été.”

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page