News

L’Éthiopien Abiy Ahmed : le prix Nobel qui est allé à la guerre

Ce sentiment de marginalisation, notamment chez la plus grande ethnie du pays, les Oromo, a alimenté une vague de manifestations. M. Abiy, un Oromo lui-même, a été promu au poste le plus élevé et s’est immédiatement mis à répondre aux préoccupations dans une période vertigineuse de réformes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page