NewsSports

Starbucks UK étend ses pertes alors que la pandémie fait des ravages

Starbucks a chuté à une perte de 41 millions de livres sterling au Royaume-Uni au cours de la dernière année alors que la pandémie de Covid-19 a fait des ravages dans la chaîne de cafés.

La société a publié ses derniers résultats avec Companies House, qui ont montré que les revenus jusqu’en septembre 2020 ont chuté de 243 millions de livres sterling, en baisse de 32,7% en raison des lourdes restrictions imposées pendant une grande partie de l’année.

Mais malgré la pandémie, Starbucks a continué à payer l’intégralité de son personnel et n’a pris aucun congé du gouvernement pour ses magasins non franchisés, qui représentent environ 30% de tous les sites au Royaume-Uni.

L’entreprise a connu une certaine reprise lorsque les magasins ont été autorisés à rouvrir en été, les centres-villes britanniques se négociant à 34 % des niveaux de l’année précédente, atteignant 56 % en septembre 2020.

Les patrons britanniques ont continué à payer des loyers pendant toute la période de pandémie couverte par les résultats, bien qu’ils aient entamé des négociations de bail pour convenir de réductions dans la mesure du possible.

Ils ont également investi massivement pour soutenir les plates-formes de livraison, notamment Uber Eats et Just Eat, afin d’exploiter le marché de la livraison à domicile, parallèlement à l’accélération d’un examen du portefeuille de magasins.

Starbucks n’a procédé à aucun licenciement au cours de la période et a par la suite embauché 400 nouveaux employés à travers le Royaume-Uni.

Sa situation financière a également été aidée par l’abandon des redevances à sa société mère, bien que la chaîne de café ait subi un coup de 1,8 million de livres sterling de la fermeture définitive de trois magasins et une charge supplémentaire de 10,4 millions de livres sterling contre 35 magasins sous-performants.

Sur son territoire européen, moyen-oriental et africain, l’entreprise a révélé que les ventes avaient chuté de 32% dans l’ensemble à 168 millions de dollars (121 millions de livres sterling), avec 86% des magasins fermés au plus fort de la pandémie en avril 2020.

Le Moyen-Orient et la Turquie ont été particulièrement dynamiques, avec l’ouverture de 167 nouveaux magasins et le déploiement du service au volant, qui ont permis d’augmenter les ventes de 24 %. Mais des mesures de verrouillage strictes à travers l’Europe y ont affecté les revenus de 71%, a ajouté la société.

Pour l’avenir, la société a déclaré: «Starbucks continue d’évaluer et de répondre aux règles mandatées par le gouvernement sur la distanciation sociale et les pratiques opérationnelles, en naviguant dans les règles de verrouillage locales et nationales au Royaume-Uni et dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique).

« La région continue d’être soutenue par Starbucks Corporation, étant donné l’importance stratégique du marché britannique pour tester de nouvelles initiatives dans les domaines du café, de la restauration et des points de vente.

« L’entreprise s’attend à un changement continu du comportement des consommateurs, ce qui entraînera une nouvelle évolution de ses magasins, de ses emplacements et de ses offres à l’avenir. »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page