Polluée par l’industrie pétrolière : la vie dans l’Ogoniland nigérian

Publié le:

La région d’Ogoniland, au sud du Nigeria, est l’un des endroits les plus pollués de la planète. Les récoltes sont réduites en cendres, les cendres et le goudron étouffent la terre et les puits sont pollués par le pétrole, rendant l’eau totalement imbuvable. Des communautés entières ont souffert car leur mode de vie a été détruit par l’industrie pétrolière. Nos reporters vous emmènent en Ogoniland, dans le delta du Niger, où la pollution est devenue la norme.

Le problème n’est pas nouveau : du pétrole a été découvert pour la première fois dans l’Ogoniland en 1957. L’ONU affirme qu’il faudra 30 ans d’efforts pour nettoyer le gâchis. Amnesty International accuse le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell d’avoir fermé les yeux ou même d’avoir aidé l’armée à recourir au viol, à la torture et aux homicides illégaux dans le cadre des manifestations contre la pollution et la pauvreté dans les années 1990. Bon nombre de ces problèmes font maintenant l’objet d’une série d’affaires judiciaires passées et en cours, tant au Nigéria qu’à l’étranger. Dans l’une des dernières affaires, la Cour suprême du Royaume-Uni a statué que les communautés polluées par le pétrole pouvaient effectivement poursuivre Shell devant les tribunaux britanniques.

Un certain nettoyage de la zone est en cours. De son côté, Shell ne conteste souvent pas l’énorme pollution, mais affirme que de nombreuses fuites sont dues à des sabotages, et qu’elle ne peut être tenue pour responsable de sa filiale nigériane. Il indique également que la filiale travaille dur pour nettoyer et s’assurer que de nouveaux déversements ne se reproduisent plus. Mais est-ce vraiment le cas ? Reportage de Moïse Gomis et Emmanuelle Sodji de FRANCE 24 depuis l’Ogoniland.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page