News

Ligue des champions: l’entraîneur d’Ahly Pitso Mosimane est déchiré par la finale contre les favoris de l’enfance

Pitso Mosimane veut empêcher les Kaizer Chiefs de son pays d’origine de remporter la Ligue des champions africaine

L’entraîneur sud-africain d’Al Ahly, Pitso Mosimane, admet qu’il est “en conflit” à l’idée d’affronter Kaizer Chiefs, l’un des plus grands clubs de son pays d’origine, lors de la finale de la Ligue des champions samedi.

Les géants du Caire espèrent remporter un dixième titre record avec Ahly tandis que les Chiefs sont en finale, une égalité unique au Maroc neutre, pour la première fois.

“Je joue contre mon pays d’origine, donc je suis en conflit”, a déclaré Mosimane, qui a dirigé l’équipe nationale d’Afrique du Sud entre 2010-2012.

“Oui, je suis patriote mais je dois d’abord m’occuper de ma famille. Je dois m’occuper des gens qui paient mon salaire et me permettent [me to pay for] mes enfants d’aller à l’école, j’ai donc une obligation.

“Quand je suis ici, je porte deux chapeaux – un chapeau sud-africain, mais aussi un chapeau égyptien. L’égyptien vient en premier à ce moment-là, mais quand je serai de retour en Afrique du Sud, ce sera sud-africain .”

Les passions lointaines de l’enfance joueront également sur le cœur de Mosimane alors qu’il brigue un troisième titre en Ligue des champions en tant qu’entraîneur.

“J’ai grandi en tant que fan des Chiefs”, a déclaré Mosimane à la BBC Sport Africa et au Sur le siffletlien externe Podcast. “Mes oncles ont tous deux joué pour les chefs et les pirates, mais pendant ce temps, les chefs étaient un peu plus dominants.”

Malgré ses affiliations, Mosimane n’a jamais joué ni entraîné son équipe d’enfance (dont le seul titre africain est venu en remportant la défunte Coupe des vainqueurs de coupe en 2001).

Au lieu de cela, il a remporté un grand succès en Afrique du Sud avec les rivaux des Chiefs, Mamelodi Sundowns, que l’ancien international a guidé vers un première victoire en Ligue des champions en 2016 ainsi que cinq titres de champion.

L’an dernier, Mosimane a remporté une deuxième Ligue des Champions avec Al Ahly, qui a ensuite impressionné lors de la Coupe du monde des clubs de la FIFA en décembre en atteignant les demi-finales.

Pitso Mosimane avec le trophée de la Ligue des champions d'Afrique en 2016
Pitso Mosimane avec le trophée de la Ligue des champions d’Afrique en 2016

‘Ahly a besoin du dixième’

Seuls les Chiefs peuvent désormais bloquer le retour d’Al Ahly à la Coupe du monde des clubs, que les Égyptiens tiennent en haute estime, même si Mosimane avait autrefois peu d’espoir que l’équipe de Johannesburg parvienne à ce jour.

“Je n’aurais jamais pensé que les Chiefs seraient en finale, je dois dire la vérité honnête”, a déclaré le joueur de 56 ans.

“Ils n’ont pas fait une bonne saison et chaque fois qu’ils jouaient en Ligue des champions africaine, ils occupaient la 12e place”, a-t-il déclaré en référence à la forme de ligue du club en Afrique du Sud.

Les chefs ont finalement terminé huitième de la ligue, provoquant ainsi le limogeage de l’entraîneur Gavin Hunt le mois dernier et le retour d’un autre ancien entraîneur des Bafana Bafana, Stuart Baxter, pour un deuxième passage au club.

“En tant qu’entraîneur, je suis désolé pour lui”, a déclaré Mosimane à propos de son ancien adversaire Hunt. « Je veux dire, pourquoi ne laissez-vous pas le gars finir la finale ?

Seules deux équipes sud-africaines ont déjà conquis le continent – les grands rivaux de Chief Orlando Pirates en 1996 et, bien sûr, les Sundowns – mais Ahly, invaincu lors de leurs 11 derniers matchs, poursuit également sa propre histoire.

“Al Ahly a besoin du dixième – tout le monde parle de ‘Al aashir’, qui est ‘le dixième’ en arabe”, explique Mosimane.

“Je veux faire partie de l’histoire, avoir contribué à la dixième étoile d’Al Ahly, donc c’est très important pour nous et très important pour moi, ma famille et les 70 millions de personnes qui soutiennent Al Ahly.”

Peut-être de manière perverse, Mosimane est porté par le fait qu’un autre Sud-Africain, son « porte-bonheur », sera de la partie.

Al Ahly soulève le trophée de la Ligue africaine des champions
Al Ahly soulève le trophée de la Ligue africaine des champions

“Le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, mon ancien patron, est mon porte-bonheur”, a plaisanté Mosimane.

Ayant travaillé avec l’ancien président des Sundowns Motsepe pendant huit années remplies de trophées, Mosimane dit que le succès s’est poursuivi lorsque la paire a participé à des matchs ensemble depuis.

“Quand il est venu à Zamalek-Al Ahly (l’année dernière), nous avons gagné. Quand il est venu au [Club] Coupe du monde, nous avons gagné le bronze. Et quand il est venu au Qatar le mois dernier, il nous a remis la Supercoupe d’Afrique.”

“Alors il doit juste rester cohérent et continuer à venir!”

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page