News

Ligue des champions africaine: Ahly vise un dixième titre alors que les chefs poursuivent en premier

Les titulaires d’Al Ahly sont les favoris pour continuer leur domination remarquable du match des clubs africains samedi soir alors qu’ils affrontent les Kaizer Chiefs d’Afrique du Sud au Maroc.

Les Égyptiens cherchent à remporter une dixième couronne africaine record contre une équipe lors de leur première finale et tentent de surmonter une mauvaise forme nationale.

L’entraîneur d’Ahly Pitso Mosimane s’attend à un affrontement difficile à Casablanca contre l’équipe de son pays d’origine.

“Leur force réside dans les centres, les coups de pied arrêtés et ils ont de grands garçons, c’est donc ce que font les Chiefs”, a déclaré le Sud-Africain, qui a déjà remporté le trophée à deux reprises en tant qu’entraîneur.

“Le chef n’est pas trop une équipe de joueurs de ballon, ils le gardent en sécurité derrière et (essayent) d’utiliser une chance de marquer. La possession du ballon ne vous fait pas gagner des matchs, vous savez, c’est donc ce qu’ils ont fait. “

Ahly est dans un record de 14e finale et cinquième au cours de la dernière décennie, ce qui contraste fortement avec ses adversaires sud-africains.

Si les géants du Caire gagnent, ils auront le double du nombre de titres obtenus par les prochains meilleurs clubs d’Afrique – les rivaux de la ville Zamalek et le TP Mazembe de la RD Congo.

Les outsiders

Erik Mathoho des Kaizer Chiefs célèbre la victoire de son équipe à l'issue de la demi-finale retour de la Ligue des Champions face au Wydad Casablanca
Erik Mathoho des Kaizer Chiefs célèbre la victoire de son équipe en demi-finale de la Ligue des champions contre le Wydad Casablanca

Le triomphe continental solitaire des Chiefs est survenu il y a 20 ans lors de la défunte Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe.

Maintenant, ils ont atteint le plus gros match de leurs 50 ans d’histoire à la fin, ironiquement, de l’une de leurs pires saisons, dans l’espoir de mettre fin à une série sans précédent de six ans sans argenterie.

Ils ont plongé dans des profondeurs nationales inexplorées, terminant huitièmes de la Premier Soccer League – 31 points derrière les champions Mamelodi Sundowns.

En début de saison, on attendait beaucoup de l’arrivée du sélectionneur Gavin Hunt, qui comptait quatre titres sud-africains avec deux clubs modestes.

Bien qu’il ait hérité d’une équipe vieillissante, il n’a pas pu recruter de nouveaux joueurs après que les Chiefs ont reçu une interdiction de transfert d’un an de la Fifa après un accord bâclé impliquant le Malgache Andriamirado ‘Dax’ Aro Andrianarimanana.

Malgré les difficultés nationales, notamment la défaite à domicile contre des adversaires de deuxième niveau au premier tour de la coupe, les Chiefs ont réussi à franchir chaque étape de la Ligue des champions.

Ils se sont imposés dans leur groupe à la deuxième place grâce à un meilleur bilan face à face contre les Guinéens du Horoya avant de presque perdre une avance de 4-0 sur les Tanzaniens de Simba en quarts de finale alors qu’ils perdaient le retour 3-0.

Cette défaite a été l’un des catalyseurs du limogeage de Hunt, juste avant la demi-finale contre le Wydad Casablanca lorsque le récent nommé Baxter n’a pas pu s’asseoir sur le banc en raison de problèmes de permis de travail.

Mais ils se sont imposés 1-0 au total après une victoire écrasante au Maroc, suivie d’un match nul 0-0 à Johannesburg où ils n’ont pas concédé une seule fois en Ligue des champions cette année.

“Ahly sera dévasté s’ils ne nous battent pas, mais nos joueurs pensent certainement qu’il existe un scénario où nous pouvons les battre”, a déclaré Baxter. “Nous espérons être meilleurs qu’ils ne le pensent.”

Les favoris

Les joueurs d'Al Ahly affichent le numéro "dix" avec leurs mains alors qu'ils célèbrent après avoir remporté le match retour de la demi-finale de la Ligue africaine des champions contre l'Espérance alors qu'ils visent à remporter le dixième titre de leur club en Ligue des champions.
Les joueurs d’Al Ahly célèbrent après avoir battu l’Espérance en demi-finale de la Ligue des champions.

Al Ahly, quant à lui, est en bonne forme et invaincu lors de ses 11 matchs.

Ils n’ont perdu que deux matches de championnat cette saison et occupent la deuxième place du classement, derrière Zamalek de 10 points mais avec quatre matchs en moins.

Les Egyptiens seront dirigés par l’attaquant en forme Mohamed Serif, qui a inscrit huit buts en sept matches, dont deux dimanche dernier alors que Ahly a battu Misr Lel Makasa 4-1.

Leur défense en Ligue des champions a débuté par une confortable victoire de 5-0 au total sur les Nigériens de l’AS SONIDEP, mais a dû se contenter de la deuxième place du groupe A derrière le Tanzanien Simba, qui a battu Ahly 1-0 à Dar-es-Salaam.

En quarts de finale, Mosimane a orchestré une victoire totale de 3-1 sur Sundowns – qu’il a mené à la gloire africaine en 2016 – avant de faire la lumière sur une demi-finale délicate avec une victoire 4-0 sur l’Espérance, championne d’Afrique de Tunisie 2019.

“Nous avons des joueurs qui ont faim et qui veulent écrire leur propre histoire – ils disent qu’ils veulent que leurs propres photos soulèvent la Ligue des champions, donc cela signifie beaucoup pour nous”, a déclaré Mosimane.

Le premier succès d’Ahly dans le tournoi est survenu il y a près de 40 ans, lorsque la compétition était connue sous le nom de Champions Cup.

Le gardien de but Mohmed El Shenawy est l’un des six joueurs de l’Ahly qui se rendront directement après le match à Tokyo au sein de l’équipe de football olympique égyptienne.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page