News

Tokyo 2020 : l’haltérophile ougandais disparu Julius Ssekitoleko retrouvé au Japon

L’haltérophile ougandais qui avait disparu d’un camp d’entraînement pré-olympique vendredi au Japon a été retrouvé.

La porte-parole de l’UOC, Beatrice Ayikoru, a confirmé qu’il avait été retrouvé dans une courte déclaration vidéo sans révéler plus de détails.

“Il a été localisé et se trouve avec les autorités (non précisées) dans le bureau d’Izumisano”, a-t-elle déclaré.

“Nous travaillons avec notre ambassade à Tokyo pour nous assurer qu’il vole en toute sécurité vers l’Ouganda.”

L’agence de presse japonaise Kyodo a rapporté que Sekitoleko avait été retrouvé à environ 40 km au sud de la ville japonaise de Nagoya, où il avait été aperçu en train d’acheter un billet de train.

L’agence a ajouté qu'”il avait un téléphone portable mais que son passeport était conservé par l’équipe ougandaise, arrivée au Japon le 19 juin”.

Dans leur déclaration initiale de vendredi, l’UOC a expliqué que Sekitoleko était arrivé au Japon avant que sa qualification pour les Jeux n’ait été confirmée.

Après avoir été informé par la Fédération internationale d’haltérophilie le 5 juillet 2021 qu’il n’avait pas atteint le quota pour les Jeux olympiques, l’UOC avait organisé son retour en Ouganda avec son entraîneur le 20 juillet.

Une délégation composée d’entraîneurs, de boxeurs, d’un nageur et d’un haltérophile se prépare depuis fin juin à Izumisano, Osaka, pour les Jeux retardés, qui débuteront le 23 juillet.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page