NewsSports

Le président tunisien ordonne à l’armée de gérer la crise du virus Covid Tunisie Tunis Musulman Méditerranée

Le président tunisien a ordonné mercredi à l’armée de prendre en charge la gestion de la riposte nationale à la pandémie de COVID-19, alors que le pays lutte contre l’une des pires épidémies d’Afrique.

Le service de santé militaire tunisien va assumer cette tâche, a annoncé le président Kais Saied sur la chaîne de télévision régionale Al Arabiya.

Des soldats et des médecins militaires procèdent déjà à des vaccinations dans des régions reculées de la Tunisie. Mardi, des camions militaires ont transporté de l’oxygène vers des régions du centre et du nord-ouest du pays où les hôpitaux souffrent de pénuries.

Pendant ce temps, un nouveau ministre de la Santé par intérim prenait ses fonctions mercredi, après que son prédécesseur a été limogé suite à une décision surprise d’ouvrir des centres de vaccination aux adultes de tous âges pour la première fois pour la fête musulmane de l’Aïd al-Adha cette semaine.

Les autorités n’étaient pas préparées à la décision, ce qui a provoqué la confusion et le chaos alors que les foules se massaient dans les centres de vaccination. Le président a qualifié de « crime » d’inciter à de tels rassemblements au moment même où le gouvernement essaie de décourager les foules et de limiter la propagation du virus.

L’Aïd al-Adha, ou la « Fête du Sacrifice », est généralement marquée par des prières communautaires, de grands rassemblements sociaux, l’abattage de bétail et la distribution de viande aux nécessiteux. Cette année, les autorités tunisiennes ont restreint les rassemblements et rétabli le couvre-feu dans certaines régions où les infections sont élevées.

Le pays a également fermé certaines de ses plages méditerranéennes, un nouveau coup dur pour le secteur du tourisme en difficulté depuis longtemps.

Dans l’ensemble, la Tunisie a signalé plus de décès par habitant que tout autre pays africain et parmi les taux de mortalité quotidiens par habitant les plus élevés au monde ces dernières semaines. Les pays étrangers ont versé des vaccins et d’autres aides médicales.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page