News

En Tanzanie, le chef de l’opposition pourrait être accusé de terrorisme (parti Chadema)

Publié le:

Le principal parti d’opposition tanzanien a déclaré que son chef et d’autres membres pourraient être accusés de terrorisme après des arrestations massives qui ont suscité l’inquiétude internationale. Madagascar affirme avoir déjoué une tentative d’assassinat visant le président Andj Rodgewell. Deux citoyens français figurent parmi les personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page