News

Le bilan des émeutes en Afrique du Sud s’élève à plus de 330, selon le gouvernement

Publié le: Modifié:

Les émeutes en Afrique du Sud ce mois-ci ont fait 337 morts, a annoncé jeudi le gouvernement, marquant une nouvelle augmentation du nombre de morts par rapport aux 276 annoncés la veille.

“La police sud-africaine a révisé le nombre total de morts dans le Gauteng (province) à 79 et le KwaZulu-Natal à 258 en raison des troubles”, a déclaré Khumbudzo Ntshavheni, ministre de la présidence.

Elle a ajouté que certains des derniers décès concernaient des personnes succombant aux blessures subies lors des émeutes.

Des pillages et des incendies généralisés d’entreprises ont éclaté au début du mois, un jour après que l’ex-président Jacob Zuma a commencé à purger une peine de 15 mois de prison pour avoir ignoré une enquête sur la corruption.

Les violences ont dégénéré en les pires troubles depuis la fin de l’apartheid, poussant le président Cyril Ramaphosa à qualifier cela de tentative d'”insurrection”.

Il a jusqu’à présent causé des dommages estimés à 3,4 milliards de dollars.

La violence s’est propagée dans la province d’origine de Zuma, le KwaZulu-Natal et le Gauteng, les deux provinces les plus peuplées qui représentent ensemble la moitié de la production économique de l’Afrique du Sud.

Zuma a été autorisé jeudi à quitter brièvement la prison d’Estcourt, dans le sud-est du pays, pour assister aux funérailles de son frère Michael, décédé des suites d’une maladie plusieurs jours après que l’ex-président a été mis derrière les barreaux.

La violence a diminué et six personnes, dont un DJ de la radio, ont jusqu’à présent été arrêtées pour incitation à commettre des violences publiques.

Plusieurs milliers d’autres sont détenus pour pillage et incendie criminel.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page