News

Madagascar dit que plusieurs personnes ont été arrêtées pour complot déjoué visant à tuer le président

Publié le:

Les procureurs de Madagascar ont déclaré jeudi avoir déjoué une tentative d’assassinat du président Andry Rajoelina et procédé à plusieurs arrestations.

“Plusieurs ressortissants étrangers et malgaches ont été arrêtés mardi 20 juillet, dans le cadre d’une enquête sur une atteinte à la sûreté de l’Etat”, a indiqué la procureure Berthine Razafiarivony dans un communiqué diffusé dans la nuit.

Il y avait “un plan pour éliminer et neutraliser diverses personnalités malgaches, dont le chef de l’Etat”, a déclaré Razafiarivony.

“A ce stade de l’enquête, qui est en cours, le parquet général assure que nous ferons la lumière sur cette affaire”, a-t-elle ajouté.

Deux ressortissants français font partie des personnes interpellées mardi, ont indiqué à l’AFP des sources diplomatiques.

Les deux suspects sont des officiers militaires à la retraite, selon Taratra, une agence de presse locale du ministère des Communications.

Lors des célébrations de la fête de l’indépendance du pays, le 26 juin, la gendarmerie a annoncé avoir déjoué une tentative d’assassinat contre son patron, le général Richard Ravalomanana, qui est également le bras droit de Rajoelina.

Rajoelina, 47 ans, a pris le pouvoir pour la première fois en mars 2009 aux mains de Marc Ravalomanana avec le soutien de l’armée.

Il a remporté le dernier vote en décembre 2018, battant son principal rival et prédécesseur Ravalomanana lors d’une élection en proie à des allégations de fraude.

L’ancienne colonie française a connu une longue histoire de coups d’État et de troubles depuis son indépendance de la France en 1960.

L’île est internationalement connue pour sa faune et sa vanille uniques, mais dépend fortement de l’aide étrangère. Neuf personnes sur dix vivent avec moins de 2 $ par jour.

Le pays est en confinement depuis que la pandémie de Covid-19 a frappé l’année dernière et sa région sud est en proie à une famine.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page