News

JO de Tokyo : la Zambie Banda remporte son deuxième triplé des Jeux

Le penalty de Banda peu avant la mi-temps a ramené la Zambie dans le match

La capitaine de la Zambie, Barbra Banda, est devenue la première femme à marquer deux tours du chapeau consécutifs aux mêmes Jeux olympiques lors du match nul 4-4 de son équipe contre la Chine.

La Zambie, la seule équipe africaine en compétition dans le football féminin, est revenue de 3-1 pour mener 4-3, seulement pour un penalty controversé en fin de match leur refusant une première victoire mémorable du Groupe F.

L’attaquant Banda, 21 ans, a également marqué un triplé lors de sa défaite 10-3 contre les Pays-Bas.

La Chinoise Wang Shuang a remporté les quatre buts de son pays.

C’était également le deuxième match consécutif où un seul joueur a marqué quatre fois contre la Zambie après que Vivienne Miedema a réalisé l’exploit pour les Pays-Bas dans un match d’ouverture mouvementé.

Wang était dans une forme scintillante en première mi-temps et a marqué son premier but après seulement six minutes, mais la Zambie a égalisé grâce au milieu de terrain Racheal Kundananji.

Mais deux buts en deux minutes par Wang ont suggéré que la Chine – abjecte lors d’une défaite 5-0 contre le Brésil – était sur la bonne voie pour une victoire bien méritée.

Le jeu a changé lorsque la Zambie a écopé d’un penalty juste avant la mi-temps et que Banda est rentré chez lui.

Elle a ensuite occupé le devant de la scène avec deux autres beaux buts pour donner l’avantage à son équipe.

Mais la Chine a égalisé à la 84e minute lorsque Lushomo Mweemba a manipulé la surface et que Wang a converti.

La Chine a terminé avec 10 joueurs lorsque Li Qingtong a été expulsée pour un carton rouge consécutif, car elle a refusé à Banda une opportunité claire de marquer.

Africains en action

Parmi les autres équipes africaines impliquées lors de la première journée officielle des Jeux figuraient l’équipe de hockey masculin d’Afrique du Sud, qui ont été battus 3-1 par la Grande-Bretagne.

L’Algérien Akram Bounabi perdu dans les rues Kaito du Japonlien externe dans la compétition masculine d’escrime au sabre.

Le champion national Bounabi avait attiré la sympathie et le soutien des neutres après avoir perdu son père et ses trois grands-parents à cause de Covid-19 en deux mois.

Autour de la bannière BBC iPlayerAutour du pied de page BBC iPlayer

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page