News

Le président tunisien Saied limoge le Premier ministre Mechichi et suspend le Parlement

Publié le:

Le président tunisien a déclaré dimanche qu’il limogeait le Premier ministre et gelait le parlement dans une escalade majeure de querelles politiques dans le pays démocratique à la suite de manifestations dans plusieurs villes.

Le président Kais Saied a déclaré qu’il assumerait le pouvoir exécutif avec l’aide d’un nouveau Premier ministre, ce qui a suscité le plus grand défi à ce jour pour une constitution de 2014 qui répartirait les pouvoirs entre le président, le Premier ministre et le parlement.

“Beaucoup de gens ont été trompés par l’hypocrisie, la trahison et le vol des droits du peuple”, a-t-il déclaré dans un communiqué diffusé par les médias d’Etat.

“Je mets en garde tous ceux qui pensent à recourir aux armes (…) et quiconque tire une balle, les forces armées répondront par des balles”, a-t-il ajouté.

Saied est empêtré dans des différends politiques avec le Premier ministre Hichem Mechichi depuis plus d’un an, alors que le pays est aux prises avec une crise économique, une crise budgétaire imminente et une réponse agitée à la pandémie de COVID-19.

Il a déclaré dans sa déclaration que ses actions étaient conformes à la constitution et ont également suspendu l’immunité des députés.

Saied et le parlement ont tous deux été élus lors de votes populaires séparés en 2019, tandis que Mechichi a pris ses fonctions l’été dernier, remplaçant un autre gouvernement de courte durée.

(REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page