News

Un homme accusé d’avoir tenté d’assassiner le président malien “décède en détention”

Publié le:

Un homme accusé d’avoir tenté de poignarder le président par intérim du Mali Assimi Goita la semaine dernière est décédé à l’hôpital alors qu’il était détenu par les services de sécurité, a annoncé dimanche le gouvernement dans un communiqué.

Goita, un colonel des forces spéciales qui a orchestré deux coups d’État au cours de l’année dernière, s’en est sorti indemne après que l’agresseur a tenté de le poignarder lors d’une prière dans une mosquée de la capitale Bamako mardi.

Des agents de sécurité ont jeté un homme à l’arrière d’une camionnette militaire, a montré une vidéo obtenue par Reuters, alors que Goita était encerclée par des gardes du corps.

“Au cours des enquêtes (…) son état de santé s’est détérioré”, indique le communiqué. Il a été transporté à l’hôpital, où il est décédé, selon le communiqué.

Une enquête est en cours pour déterminer la cause du décès.

Le Mali, théâtre d’opérations soutenues par la France contre al-Qaïda et les insurgés liés à l’État islamique depuis une décennie, a été plongé dans la tourmente politique après qu’une junte militaire dirigée par Goita a renversé le président Ibrahim Boubacar Keita en août 2020.

Goita a été vice-président du leader de la transition Bah Ndaw jusqu’à l’éviction de ce dernier en mai.

(REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page