News

Des Kenyans poursuivent l’armée britannique pour les dégâts causés par les incendies de forêt près du site d’entraînement

Quelque 1 000 Kenyans poursuivent l’armée britannique, après qu’un incendie de forêt le 24 mars a détruit une partie d’une zone de conservation de la faune et touché des personnes dans les communautés environnantes.

Les avocats des Kenyans affirment que l’Unité d’entraînement de l’armée britannique au Kenya (BATUK) a déclenché l’incendie lors d’exercices d’entraînement militaire. L’unité BATUK est basée à Nanyuki, non loin du sanctuaire de Loldaiga et de Laikipia.

L’incendie a détruit quelque 12 000 acres à Loldaiga et a coûté la vie à certains animaux protégés, bien que le nombre reste incertain et que le Kenya Wildlife Service ait initialement nié de telles pertes.

Plus difficile a été le décès signalé d’au moins un villageois kenyan dont la veuve fait partie du procès.

Le gouvernement britannique a reconnu sa responsabilité au moment de l’incident, mais s’est battu contre les allégations formulées par le Centre africain d’action corrective et préventive, un groupe environnemental qui agit au nom des communautés touchées et est partie au procès.

“Nous faisons tout notre possible pour atténuer les circonstances et mettre en place des mesures pour que cela ne se reproduise plus”, a déclaré Jane Marriott, la diplomate britannique au service du Kenya, au moment de l’incendie.

Le Centre africain dit les villageois se sont plaints des effets de l’incendie sur la santé, ainsi que de la perte de moyens de subsistance et des dommages environnementaux plus larges. Un tribunal kenyan a rejeté en juin la demande de l’armée britannique d’empêcher les villageois de se joindre au procès. Une décision distincte sur l’opportunité de poursuivre l’affaire est attendue prochainement.

Image : fichier de l’Unité d’entraînement de l’armée britannique au Kenya (BATUK)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page