News

Tunisie Le président Saied nomme un ancien conseiller à la sécurité nationale à la tête du ministère de l’Intérieur

Publié le: Modifié:

Le président tunisien Kais Saied a nommé jeudi Ridha Gharsallaoui, ancien conseiller à la sécurité nationale de la présidence, à la tête du ministère de l’Intérieur, a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’annonce a été publiée sur le site officiel de la présidence tunisienne. Le président Kais Saied a demandé jeudi 29 juillet à Ridha Gharsallaoui, ancien conseiller à la sécurité nationale de la présidence, de prendre la direction du ministère de l’Intérieur.

Ridha Gharsallaoui a prêté serment par le Président de la République, comme l’exige l’article 89 de la Constitution.

Saied a invoqué dimanche une urgence nationale pour prendre le contrôle du gouvernement, limoger le Premier ministre et geler le Parlement dans des gestes que ses opposants ont qualifiés de coup d’État.

Les Tunisiens attendent la nomination d’un nouveau Premier ministre et l’annonce d’une feuille de route pour trouver une sortie de crise.

“Je vous dis, ainsi qu’au monde entier, que je tiens à mettre en œuvre le texte constitutionnel et que je tiens plus qu’eux aux droits et libertés”, a déclaré Saied.

“Personne n’a été arrêté. Personne n’a été privé de ses droits, mais la loi est pleinement appliquée”, a-t-il ajouté.

Les partisans de Saied ont présenté son intervention comme une réinitialisation bienvenue pour la révolution de 2011 après des années de stagnation économique sous une classe politique qui a souvent semblé plus intéressée par son propre programme que par la poursuite de politiques pour le bien national.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré jeudi qu’il avait exhorté Saied à prendre des mesures qui ramèneraient le pays « sur la voie démocratique ».

(FRANCE 24 avec REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page