News

La CPI abandonne le mandat d’arrêt contre l’ancienne première dame de Côte d’Ivoire Simone Gbagbo

Publié le:

La Cour pénale internationale a abandonné son mandat d’arrêt contre l’ancienne première dame de Côte d’Ivoire Simone Gbagbo pour les violences post-électorales qui ont fait des milliers de morts en 2010-2011, selon une décision rendue publique jeudi.

Simone Gbagbo a été inculpée de crimes contre l’humanité, notamment de meurtre, de viol, d’actes inhumains et de persécution, suite au refus de son mari de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, vainqueur des élections de 2010.

Plus de 3 000 personnes sont mortes dans les troubles.

“La chambre juge approprié de décider que le mandat d’arrêt contre Simone Gbagbo cessera d’avoir effet”, a déclaré le tribunal dans un arrêt de sept pages consulté par l’AFP et daté du 19 juillet.

“Bonne nouvelle pour Madame Simone Gbagbo (…) elle peut désormais voyager librement à travers le monde”, a déclaré son avocat Ange Rodrigue Dadje dans un communiqué transmis à l’AFP.

En mars, la CPI a acquitté Laurent Gbagbo de crimes contre l’humanité et il est rentré en Côte d’Ivoire le 17 juin, après 10 ans derrière les barreaux à La Haye, où est basée la CPI, puis en Belgique.

Simone Gbagbo n’a pas été remise à la CPI, mais un tribunal ivoirien l’a condamnée à 20 ans de prison en 2015 pour atteinte à la sûreté de l’État.

Elle a été libérée le 8 août 2018 à la suite d’une amnistie présidentielle.

Le président Ouattara et Laurent Gbagbo se sont rencontrés mardi pour la première fois depuis plus de 10 ans, après quoi Ouattara a déclaré que la tourmente était « derrière nous ».

Cependant, la réconciliation n’était pas à l’ordre du jour pour le couple Gbagbo – Laurent Gbagbo a demandé le divorce à son retour en Côte d’Ivoire citant le « refus constant au fil des ans d’accepter une séparation à l’amiable » de Simone, 72 ans.

Ils se sont mariés en 1989 et ont deux filles.

Gbagbo, 76 ans, vit actuellement avec Nady Bamba, un ancien journaliste de 47 ans.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page