News

Trente personnes tuées dans une série d’attaques dans le nord du Burkina Faso

Publié le:

Un groupe armé islamiste présumé a tué 30 civils, soldats de l’armée et miliciens pro-gouvernementaux dans une série d’attaques dans le nord du Burkina Faso, près de la frontière avec le Niger, a annoncé jeudi le ministère de la Défense.

Les assaillants non identifiés ont frappé des villages près de la ville de Markoye vers midi mercredi, puis ont attaqué les forces de sécurité répondant aux raids plus tard dans l’après-midi, a indiqué le ministère burkinabé de la Défense dans un communiqué.

Les victimes comprenaient 11 civils, 15 soldats et quatre membres d’une milice civile soutenue par le gouvernement. Plus de 10 des assaillants ont également été tués, selon le communiqué, ajoutant que l’armée avait repris le contrôle de la zone.

Il n’y a pas eu de revendication immédiate de responsabilité.

Les attaques de militants liés à al-Qaïda et à l’État islamique se multiplient dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest, tuant des milliers et déplaçant des millions ces dernières années au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

(FRANCE 24 avec REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page