News

Le sélectionneur algérien favorable à des interdictions “radicales” de stades

Le stade national du Burkina Faso à Ouagadougou a été jugé inapte à accueillir des internationaux le mois dernier

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a pleinement soutenu la décision prise le mois dernier par la Confédération africaine de football (Caf) d’interdire des stades à plusieurs pays.

Les champions d’Afrique en titre affrontent le Burkina Faso mardi, mais dans la ville marocaine de Marrakech et non dans le stade des Stallions à Ouagadougou.

C’est après que la Caf, sous le nouveau président Patrice Motsepe, a décidé que le Burkina Faso était l’un des huit pays dont les stades étaient jugé inapte à accueillir matchs internationaux.

“Les pays qui ne peuvent pas accueillir d’équipes nationales devraient jouer ailleurs”, a déclaré Belmadi avant le match.

“C’est une décision radicale, et elle ne devrait pas être éternelle. Nous devons moderniser les stades à travers le continent. Je suis heureux que depuis que Motsepe est entré en fonction, il accorde beaucoup d’importance aux stades dans lesquels nous jouons. ”

Les sept pays qui ont rejoint le Burkina Faso pour ne pas pouvoir disputer les éliminatoires de la Coupe du monde ce mois-ci à domicile sont la République centrafricaine, Djibouti, la Guinée-Bissau, le Malawi, le Mali, la Namibie et le Niger.

Après un examen approfondi l’année dernière des stades et des surfaces de jeu à travers l’Afrique, les sites des huit pays ont ensuite échoué aux inspections d’une équipe de la Caf en août.

Le Maroc a remporté quatre des neuf matches qui se joueront sur un sol neutre, le Niger et le Mali rejoignant les Burkinabé dans l’organisation de matchs dans le pays.

Ailleurs, l’Afrique du Sud accueille des matchs à domicile nominaux pour la Namibie et le Malawi tandis que le Cameroun a organisé la République centrafricaine (RCA) contre le Cap-Vert la semaine dernière à Douala et Match de la RCA contre le Libéria le lundi.

La capitale mauritanienne Nouakchott a également accueilli le derby ouest-africain entre la Guinée-Bissau et la Guinée.

Qualifiant les infrastructures et l’arbitrage de deux problèmes majeurs du football africain, Belmadi n’a pas hésité à critiquer l’état du terrain dans la ville algérienne de Blida, où son équipe battre Djibouti 8-0 La semaine dernière.

“Le terrain est la chose la plus importante pour nous. Nous aurions dû demander à déplacer notre match à l’étranger car cela ne sert à rien de jouer à domicile.

“J’ai l’impression de parler de ce problème depuis que je suis arrivé ici en juillet 2018”, a déclaré l’entraîneur nommé à son poste ce mois-ci.

“Peu de choses ont changé et si les choses changent, ce n’est que pour un match. Il n’y a pas de cohérence dans l’entretien dont un stade national a besoin.”

Sous Belmadi, l’Algérie est actuellement sur le record de l’Afrique sans défaite – avec sa défaite contre Djibouti, elle est désormais invaincue en 28 matchs.

Le record du monde est de 36, l’Italie ayant récemment rejoint le Brésil en réaliser l’exploit.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page