News

Le football revient en Sierra Leone au milieu de la controverse sur la vaccination contre Covid

Joueurs de l’Anti-Drugs Strikers FC de Sierra Leone avec leurs carnets de vaccination Covid-19

Le footballeur sierra-léonais Sonny Kamara n’avait jamais envisagé de se faire vacciner contre le Covid-19 jusqu’à ce qu’il ait un choix difficile – pas de jab ou pas de travail.

Car lorsque la ligue de football de la Sierra Leone a repris ce week-end, les directives émises par la FA du pays (SLFA) étaient limpides.

Toute personne souhaitant jouer ou assister à des matchs doit avoir une preuve de vaccination contre le Covid avant d’être autorisée à entrer dans un stade.

“J’avais peur de prendre le vaccin Covid-19 parce que nous entendons beaucoup d’histoires négatives”, a déclaré le capitaine de l’Anti-Drug Strikers FC à BBC Sport Africa.

“Je connais quelqu’un qui a pris le jab et est tombé gravement malade. Mais maintenant qu’il est devenu obligatoire pour nous de le prendre, j’ai dû m’y conformer.

“J’ai été malade pendant trois jours après avoir pris le vaccin car je me sentais étourdi et j’avais mal au corps, mais je vais maintenant bien et je suis apte à jouer.

“Je suis heureux d’avoir pris le jab malgré les effets secondaires. J’encourage ceux qui ne l’ont pas encore fait à le faire.”

La communauté du football sierra-léonais est toujours divisée par la décision qui incite tous les individus – qu’ils soient joueurs, officiels ou fans – à avoir un jab, même si beaucoup avaient été contre l’idée auparavant.

Néanmoins, 12 des 18 équipes de la première division ont aligné des équipes ce week-end alors que la SLFA a aidé une campagne du National Covid-19 Emergency Response Center (Nacoverc).

L’attitude de Kamara a été reprise par Victor Lewis, propriétaire et président de l’East End Tigers FC.

“Je prends le jab pour deux raisons – premièrement, parce qu’il est devenu obligatoire et deuxièmement, pour donner confiance à mes joueurs pour le faire”, a expliqué Lewis.

“Mais permettez-moi de dire ceci – il aurait été difficile pour moi de prendre le vaccin [otherwise] car Nacoverc n’a pas fait assez pour me convaincre.”

Choix individuel

Président exécutif du club sierra-léonais Bo Rangers Babadi Kamara
Le président exécutif de Bo Rangers, Babadi Kamara, a estimé que la vaccination aurait dû être un choix personnel

La Sierra Leone a récemment intensifié son programme de vaccination contre le Covid à l’échelle nationale dans le but de renforcer la protection contre le virus.

Selon les dernières statistiques gouvernementales, plus de 6 000 personnes ont été infectées par le coronavirus en Sierra Leone, avec plus de 120 décès.

Alors que de nombreux joueurs n’ont aucun problème à recevoir le jab, il y a ceux qui croient que le mandat SLFA n’est pas juste pour les désirs d’un individu.

“La vaccination devrait être volontaire”, a déclaré à BBC Sport Africa Babadi Kamara, président des dirigeants de la Premier League Bo Rangers. “J’ai pris deux doses et j’ai encouragé mon équipe à s’y conformer mais ce ne sera pas obligatoire.”

Sa position a été soutenue par l’officiel du Central Parade FC Noel Horten.

“Prendre le vaccin doit être une décision individuelle car nous pensons que la vaccination doit être volontaire”, a-t-il insisté. “Nous ne forcerons aucun joueur à se faire vacciner.”

Les ramifications sont bien sûr que toute personne refusant de prendre le jab ne pourra pas assister aux matchs, quelle que soit sa capacité.

“J’ai des doutes sur le fait que les fans se fassent vacciner et s’ils refusent, ils ne peuvent pas être autorisés à accéder aux sites de match”, a déclaré le secrétaire des East Ends Lions, Abdul Karim Kabba.

“Je dois être très honnête – il m’aurait été difficile de prendre le jab s’il n’avait pas été rendu obligatoire”, a ajouté un homme qui a reçu le sien.

“Beaucoup de gens sont sceptiques quant au vaccin en raison de messages négatifs.”

A l’inverse de nombreux joueurs sont bien sûr heureux de se faire vacciner, dont le skipper du Ports Authority FC Mohamed Lamin Bangura.

“Je n’ai aucun problème à prendre le jab. J’attendais juste le bon moment pour le prendre et c’est le bon moment”, a-t-il déclaré à BBC Sport Africa.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page