News

La CEDEAO annonce qu’elle imposera des sanctions aux putschistes en Guinée

Publié le:

Le principal bloc régional d’Afrique de l’Ouest a imposé jeudi des sanctions contre la junte en Guinée et a exigé qu’elle renvoie le pays à un régime constitutionnel dans les six mois, a déclaré le président de la commission du bloc.

Après un sommet d’urgence de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Accra, Jean-Claude Kassi Brou a déclaré qu’ils allaient geler les avoirs financiers et imposer des interdictions de voyager aux membres de la junte et à leurs proches.

“Dans six mois, des élections devraient avoir lieu”, a déclaré Brou lors d’un briefing, appelant à la libération immédiate du président Alpha Condé, qui a été renversé par un coup d’État militaire la semaine dernière.

Les dirigeants régionaux qui ont participé au sommet ont salué les mesures strictes convenues par le bloc pour le troisième coup d’État en Afrique de l’Ouest et du Centre depuis avril. Les turbulences politiques ont intensifié les inquiétudes concernant un retour en arrière vers un régime militaire dans une région riche en ressources mais frappée par la pauvreté.

Les dirigeants du coup d’État en Guinée n’ont pas dit combien de temps durera le gouvernement de transition, ni qui le dirigera.

La junte dirigée par Mamady Doumbouya, un ancien membre de la Légion étrangère française, organise cette semaine des consultations avec diverses personnalités publiques, groupes et chefs d’entreprise du pays pour définir un cadre pour la transition.

Dans le cadre de la consultation de quatre jours, la junte a rencontré jeudi le principal lobby des affaires de Guinée et des dirigeants d’entreprises minières opérant dans ses secteurs de la bauxite, de l’or, du minerai de fer et du diamant.

Parmi les participants aux pourparlers à Conakry figurait le directeur général du premier producteur de bauxite de Guinée, la Société Minière de Boké (SMB), Frédéric Bouzigues.

“Des messages ont été échangés, nous avons indiqué notre engagement et notre volonté de rassurer tous nos investisseurs afin de poursuivre notre travail, relever les défis auxquels nous sommes confrontés”, a-t-il déclaré, sans partager de détails sur ce qui a été discuté avec la junte.

SMB appartient à un consortium comprenant la compagnie maritime singapourienne Winning International Group, Shandong Weiqiao – une filiale du premier producteur mondial d’aluminium du secteur privé China Hongqiao – et la société guinéenne UMS International.

(REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page