News

Les ex-jihadistes de Boko Haram obtiennent une seconde chance au Cameroun


Depuis une dizaine d’années, les habitants de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun vivent dans la peur des attaques de Boko Haram. Le groupe terroriste islamiste cible les militaires mais aussi les civils. Il est actif dans une vaste zone qui couvre également le nord-est du Nigeria et le bassin du lac Tchad. Au cours des 10 dernières années, plus de 7 000 personnes ont été tuées au Cameroun. Afin de contrer ces violences, les autorités du pays tendent la main aux djihadistes qui acceptent de déposer les armes. Nos correspondants font le reportage d’un centre de rééducation.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page