NewsSports

Le Royaume-Uni assouplit les règles de voyage mais bouleverse les pays qui ne figurent pas sur la liste

Des règles de voyage internationales simplifiées sont entrées en vigueur lundi au Royaume-Uni, assouplissant les exigences de quarantaine et de test pour les voyageurs entièrement vaccinés de plus de 50 pays, et le gouvernement conservateur a promis qu’il chercherait à étendre régulièrement les règles à plus de pays.

Pourtant, les règles ont suscité la colère de nombreux pays du monde en développement, en particulier l’Inde, qui a été exclue de la liste des pays dont les programmes de vaccination sont acceptés par les autorités britanniques. Le gouvernement de New Delhi a déclaré vendredi que les citoyens britanniques voyageant en Inde devraient subir des tests COVID-19 et 10 jours de quarantaine, similaires aux mesures imposées aux résidents indiens visitant le Royaume-Uni

Dans le cadre du nouveau régime, la Grande-Bretagne a assoupli les conditions d’entrée pour les voyageurs entièrement vaccinés de 18 pays, dont le Canada, le Japon et les Émirats arabes unis.

Le ministère des Transports a déclaré qu’il adopterait une “approche progressive” pour reconnaître les vaccins administrés par d’autres pays et territoires.

“Le gouvernement britannique continue de travailler avec des partenaires internationaux alors que nous cherchons à étendre plus régulièrement la politique à d’autres pays et territoires”, a déclaré le département.

En vertu des nouvelles règles, la Grande-Bretagne a supprimé son système de feux de circulation pour les voyages internationaux, qui appliquait des règles différentes aux voyageurs en provenance de pays dans trois catégories différentes de risque COVID-19. Désormais, il n’y a plus que deux catégories : une « liste rouge », qui interdit la plupart des voyages non essentiels, et le reste du monde.

Mais les voyageurs des pays non inscrits sur la liste rouge ne sont pas tous traités de la même manière.

Ceux qui ont été entièrement vaccinés avec l’un des quatre vaccins autorisés et qui ont un certificat d’une agence de santé publique reconnue sont désormais autorisés à entrer au Royaume-Uni sans test COVID-19 négatif avant le départ et sans être obligés de se mettre en quarantaine à leur arrivée.

Mais les voyageurs en provenance de pays dont les programmes de vaccination ne sont pas reconnus par les autorités britanniques devront toujours présenter un test avant le départ et une quarantaine pendant 10 jours.

La plupart des pays d’Afrique et d’Amérique du Sud, ainsi que les principaux pays asiatiques tels que la Chine, l’Inde et le Vietnam, n’ont pas de programmes de vaccination autorisés par le Royaume-Uni.

___

Suivez toutes les histoires d’AP sur la pandémie de coronavirus sur https://apnews.com/hub/coronavirus-pandemic.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page