News

Milutin ‘Micho’ Sredojevic : l’entraîneur ougandais reconnu coupable d’agression sexuelle

Milutin ‘Micho’ Sredojevic (à droite) a été nommé par l’Ouganda en juillet

L’entraîneur national ougandais de football Milutin ‘Micho’ Sredojevic a été reconnu coupable de deux chefs d’accusation d’agression sexuelle en Afrique du Sud.

Le tribunal régional de Gqeberha (anciennement Port Elizabeth) l’a condamné à deux peines de prison distinctes de trois ans, toutes deux avec sursis pour cinq ans.

L’entraîneur serbe a immédiatement fait appel de la décision.

Une brève déclaration de la fédération ougandaise de football (Fufa) indique que le joueur de 52 ans continuera ses fonctions avec les Cranes.

“L’entraîneur des Cranes d’Ouganda, Milutin Sredojevic, a demandé à Fufa l’autorisation de s’occuper d’une affaire privée en Afrique du Sud”, il a lu.lien externe

“Nous avons reçu cet après-midi des informations selon lesquelles l’affaire privée est close pour le moment. L’entraîneur reviendra pour reprendre ses fonctions en conséquence.”

Les incidents se sont produits en décembre 2020 alors qu’il était entraîneur de l’équipe nationale zambienne et était en Afrique du Sud pour assister à la Coupe régionale Cosafa des moins de 20 ans.

Micho avait nié les accusations qui a entouré deux incidents impliquant son comportement avec une femme de 39 ans, qui lui aurait livré du café au stade Wolfson, où elle travaillait.

Un communiqué du tribunal a décrit les peines prononcées contre l’entraîneur :

“Pour le premier chef, il a été condamné à trois ans d’emprisonnement avec sursis total de cinq ans à condition qu’il ne contrevienne pas à nouveau à l’article 5 (2) de la loi sur les infractions sexuelles”, a-t-il expliqué.

“Cet article implique une agression sexuelle sous la forme d’inspirer la croyance au plaignant qu’il sera immédiatement agressé sexuellement.

“Pour le chef d’accusation deux, Sredojevic a également été condamné à trois ans d’emprisonnement avec sursis total de cinq ans à condition qu’il ne contrevienne pas à nouveau à l’article 5 (1) de la loi sur les infractions sexuelles.

“Cet article implique une agression sexuelle sous la forme de toucher un plaignant.”

Le mois prochain, Micho tentera de mener l’Ouganda au troisième et dernier tour des qualifications africaines pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page