HealthNews

Moderna va vendre jusqu’à 110 millions de doses de vaccin Covid aux pays africains

Face à la pression pour garder son vaccin Covid hors de portée des pays les plus pauvres, Moderna a déclaré mardi qu’il avait accepté de vendre jusqu’à 110 millions de vaccins aux pays membres de l’Union africaine.

La société a déclaré qu’elle fournirait 15 millions de vaccins d’ici la fin de cette année et 35 millions de plus d’ici la fin mars, offrant une modeste augmentation de l’approvisionnement pour un continent avec de graves pénuries de vaccins et certains des taux de vaccination les plus bas au monde. Moins de 6 pour cent des Africains sont entièrement vaccinés contre le coronavirus, et moins d’un tiers des pays africains avaient entièrement vacciné 10% de leur population au début de ce mois.

Le New York Times a rapporté ce mois-ci que les clichés de Moderna étaient presque entièrement destinés aux pays les plus riches. Moderna a expédié une plus grande part de ses doses vers les pays à revenu élevé que tout autre fabricant de vaccins, selon des données récentes de la société de données Airfinity.

La société a également déclaré mardi qu’elle “travaillait sur des plans” pour mettre en bouteille des doses de son vaccin Covid quelque part sur le continent africain dès 2023, en plus de ses plans annoncés ce mois-ci pour ouvrir une usine en Afrique à une date non précisée.

Moderna a été vivement critiquée pour ne pas avoir partagé sa recette de vaccin ou transféré sa technologie à des fabricants des pays les plus pauvres qui pourraient faire ses injections pour les marchés locaux.

La société a déclaré à plusieurs reprises qu’elle n’était pas en mesure de fournir plus de doses rapidement aux pays dans le besoin car elle avait une capacité de fabrication limitée et parce que toute sa production de cette année avait été bloquée par des commandes existantes de gouvernements comme les États-Unis et l’Union européenne.

Avec le nouvel accord avec Moderna, l’Union africaine a désormais deux accords d’approvisionnement direct en vaccins pour ses pays membres. L’Union africaine a commandé 220 millions de doses du vaccin à injection unique de Johnson & Johnson, avec la possibilité d’en commander 180 millions de plus. Les livraisons de cette commande ont commencé en août.

Moderna et l’Union africaine étaient en pourparlers au printemps dernier sur un éventuel accord d’approvisionnement, mais ces pourparlers ont échoué car Moderna ne pouvait pas offrir les doses avant l’année prochaine, selon deux responsables de l’Union africaine. Les négociations ont repris ce mois-ci.

Le directeur général de Moderna, Stéphane Bancel, a déclaré dans un communiqué de presse que l’administration Biden avait aidé à négocier l’accord.

Moderna a également accepté de vendre plus de 210 millions de doses, à un prix d’achat moyen d’un peu moins de 10 $, à Covax, le programme soutenu par les Nations Unies pour vacciner les pauvres du monde. La société n’a encore fourni aucun de ces clichés, a déclaré mardi un porte-parole de Covax.

Les dizaines de millions de doses de Moderna qui ont atteint les pays à revenu faible et intermédiaire inférieur l’ont été presque exclusivement grâce à des dons des États-Unis.

Une pénurie de livraisons attendues de Covax cette année a poussé les pays africains à se démener pour proposer des plans alternatifs pour vacciner leurs populations. Les pays qui pouvaient se le permettre ont conclu des accords bilatéraux pour les vaccins.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page