News

Le Niger et le Burkina Faso tuent des dizaines de “terroristes” dans une opération conjointe, selon l’armée

Publié le:

Les armées du Burkina Faso et du Niger voisin ont déclaré jeudi avoir tué une centaine de “terroristes” lors d’une opération militaire conjointe contre des djihadistes à la frontière entre le 25 novembre et le 9 décembre.

L’opération a réussi à “neutraliser une centaine de terroristes” et à “détenir une vingtaine d’individus suspects”, ont-ils déclaré dans un communiqué commun.

Ils avaient également démantelé deux bases, une à Kokoloukou dans l’ouest du Niger et une autre à Yeritagui dans l’est du Burkina Faso.

Quatre soldats burkinabés ont également perdu la vie dans un attentat à la bombe en bordure de route, a-t-il ajouté.

Les deux parties ont déployé des fantassins, ainsi que des “avions de surveillance et de combat” au cours de l’opération, dont le quartier général se trouve dans la ville de Tillabéri, dans l’ouest du Niger.

Tillaberi est situé dans la zone dite des trois frontières – une zone d’éclair où les frontières du Niger, du Burkina Faso et du Mali convergent.

Des groupes liés à Al-Qaïda et au soi-disant groupe État islamique sévissent dans la région du Sahel depuis 2015.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page