News

Un soldat français tué dans l’attaque d’un camp militaire dans le nord du Mali

Publié le:

Un soldat français est mort lors d’une attaque contre le camp militaire de Barkhane à Gao, dans le nord du Mali, a annoncé dimanche le bureau du président Emmanuel Macron dans un communiqué.

Le bureau de Macron a rendu hommage au brigadier Alexandre Martin, tué samedi dans une attaque au mortier.

Plus de 4 000 forces françaises sont stationnées dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest, la plupart au Mali.

La France, qui a déployé pour la première fois des troupes dans ce pays d’Afrique de l’Ouest il y a neuf ans pour combattre une insurrection djihadiste, a dépensé environ 880 millions d’euros par an pour une mission qui a coûté la vie à 53 soldats français.

Un soldat français tué dans une attaque au mortier au Mali


“Profonde tristesse à l’annonce du décès au combat du brigadier Alexandre Martin le 22 janvier à Gao au Mali. Je salue son engagement”, a tweeté dimanche le chef d’état-major de l’armée française.

Paris a commencé à réduire sa présence au Mali, espérant réduire de moitié le contingent d’ici l’été 2023, et a demandé à ses alliés de l’Union européenne de fournir davantage de soutien.

Il envisage maintenant une sortie anticipée dans un contexte de détérioration rapide des relations avec la junte militaire qui dirige le pays depuis un coup d’État en août 2020.

(FRANCE 24 avec REUTERS, AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page