HealthNews

Kwaku Ohene-Frempong, expert en drépanocytose, décède à 76 ans

Dans son Ghana natal, le Dr Ohene-Frempong a mis en place un programme pilote de dépistage de la drépanocytose chez les nouveau-nés dans la ville méridionale de Kumasi. Il s’agissait du premier programme de ce type en Afrique subsaharienne. En plus d’identifier les enfants atteints de la maladie, le programme les a référés à des cliniques spécialisées qui ont fourni des traitements comme des antibiotiques pour prévenir les infections, des vaccinations de routine et un médicament, l’hydroxyurée, qui peut réduire le risque de complications de la drépanocytose..

Kwaku Ohene-Fremong est né le 13 mars 1946 à Kukurantumi, dans l’est du Ghana, de Kwasi Adde Ohene et Adwoa Idi Boafu. Son père était un cultivateur de cacao et un membre éminent d’une famille royale.

Kwaku a fréquenté un internat, le Prempeh College, puis est allé à l’Université de Yale, où il s’est spécialisé en biologie et a été capitaine de l’équipe d’athlétisme, établissant des records intérieurs et extérieurs dans les haies élevées. Alors qu’il était étudiant, il a rencontré Janet Williams, qui fréquentait l’Université Cornell. Ils se sont mariés le 6 juin 1970, une semaine après avoir tous deux obtenu leur diplôme.

Le Dr Ohene-Frempong a déclaré dans une interview en 2019 qu’il avait découvert la drépanocytose pour la première fois lorsque lui et des amis avaient assisté à une conférence sur la maladie à Yale. Alors qu’il écoutait, dit-il, il a soudainement reconnu la maladie : elle était dans sa famille mais n’avait pas été diagnostiquée. Un de ses cousins ​​avait les symptômes et est décédé à 14 ans.

“Il souffrait”, a-t-il dit à propos de son cousin. “Ses yeux étaient très jaunes et il était très maigre.”

Le Dr Ohene-Frempong a poursuivi ses études de médecine à Yale, puis est allé au New York Hospital Weill-Cornell Medical Center à Manhattan pour sa résidence. Il a étudié l’hématologie pédiatrique au Children’s Hospital de Philadelphie avant de rejoindre la Tulane University School of Medicine, où il a été professeur agrégé de pédiatrie.

Au cours de ses six années à Tulane, il a créé le Tulane Sickle Cell Center of Southern Louisiana, un établissement de soins médicaux, et a aidé le département de la santé de l’État à développer un programme de dépistage néonatal de la maladie.

En 1986, le Dr Ohene-Frempong est retourné à l’hôpital pour enfants et y est resté pendant 30 ans avant de partir travailler à plein temps au Ghana, au Kumasi Center for Sickle Cell Disease, un centre de recherche et de traitement. Il était toujours basé là-bas lorsqu’il est retourné à Philadelphie pour un traitement contre le cancer.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page