News

L’Etat islamique revendique la responsabilité d’une “ attaque terroriste ” à Sousse, en Tunisie

La police judiciaire tunisienne enquête sur le site d’une attaque contre des officiers de la Garde nationale tunisienne à Sousse, au sud de la capitale Tunis. (Photo par Bechir TAIEB / AFP)

Le groupe militant islamiste État islamique a revendiqué l’attaque au couteau de dimanche dans la ville côtière de Sousse en Tunisie, qui a tué un garde national et en a blessé un autre.

Le groupe a envoyé une déclaration sur le télégramme du service de messagerie en revendiquant la responsabilité sans donner aucune preuve à l’appui de son affirmation selon laquelle ses «combattants» étaient à l’origine de l’attaque.

Trois terroristes, qui ont enfoncé leur véhicule dans un poste de contrôle de sécurité et ont attaqué les agents avec des couteaux, ont été abattus lors de l’attaque.

Selon le porte-parole de la Garde nationale Houcem Eddine Jebabli, sept personnes ont été arrêtées tandis que 43 autres personnes ont été interrogées dans le cadre de «l’attaque terroriste».

Jebabli a déclaré que l’une des 43 personnes était «l’épouse de l’un des assaillants, qui a décrit son mari comme un ‘martyr’ lors de l’interrogatoire.

Les autorités tunisiennes se sont battues contre des groupes militants qui opèrent dans des zones reculées près de la frontière avec l’Algérie depuis le soulèvement de 2011 qui a renversé le gouvernement de Zine Abidine Ben Ali.

En mars, un policier a été tué et plusieurs autres personnes ont été blessées après que deux militants se soient fait exploser devant l’ambassade américaine à Tunis.

L’année dernière, en juillet, un policier a été tué et plusieurs autres personnes ont été blessées après que deux kamikazes se soient fait exploser lors d’attaques séparées contre la police à Tunis.

En 2015, un homme armé djihadiste a ouvert le feu tuant 38 personnes, pour la plupart des Britanniques, dans une station balnéaire de Sousse, trois mois seulement après que 22 personnes ont été tuées lors d’une attaque au Musée national du Bardo à Tunis.

L’État islamique a revendiqué la responsabilité de l’attaque de 2015.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page