News

13 agents de santé testés positifs au COVID-19 alors que le total de l’Ouganda atteint 3900

ELEGU, OUGANDA – 2020/05/28: Un agent de santé vêtu d’une combinaison de protection à titre préventif recueille des échantillons sur écouvillon d’un chauffeur de camion pour être testé pour le coronavirus au poste frontière d’Elegu. Il devra attendre des jours pour le résultat. L’Ouganda a fermé ses frontières en mars à tout le monde, à l’exception des avions cargo et des chauffeurs de camion. (Photo par Sally Hayden / SOPA Images / LightRocket via Getty Images)
PHOTO DE FICHIER: Un agent de santé recueille des échantillons sur écouvillon d’un chauffeur de camion pour être testé pour le coronavirus au point frontière d’Elegu. (Photo par Sally Hayden / SOPA Images / LightRocket via Getty Images)

Le ministère ougandais de la Santé a signalé mardi 124 nouveaux cas de COVID-19 conformés portant le nombre de cas de la nation d’Afrique de l’Est à 3900.

13 de ces cas concernaient des agents de santé représentant 10,5 pour cent de tous les nouveaux cas. Le district d’Apac, dans la région nord de l’Ouganda, représentait la plupart de ces cas (trois), suivi de Lira (deux). Huit autres districts ont enregistré un cas chacun.

Depuis le début du mois de septembre, le ministère a signalé que 49 agents de santé ont été testés positifs au COVID-19.

L’Organisation mondiale de la santé attribue l’infection des agents de santé à divers facteurs, notamment l’accès insuffisant aux équipements de protection individuelle, l’exposition de patients qui ne présentent pas de signes de la maladie et la réaffectation des agents de santé à la réponse au COVID-19 sans information adéquate.

La capitale, Kampala, a enregistré le plus grand nombre de cas avec 37 suivis de Wakiso avec 15 et Kitgum avec 11.

Les chiffres du ministère ont également révélé que quatre rapatriés ont été testés positifs au COVID-19. Ils venaient du Kenya, d’Oman, du Pakistan et du Rwanda.

De plus, deux chauffeurs de camion ougandais ont également été testés positifs pour le virus en provenance de la République démocratique du Congo via les points frontaliers de Mpondwe et de Lia.

L’augmentation régulière des cas de COVID-19 en Ouganda a incité les autorités à se manifester et à rappeler au public de se conformer aux réglementations sanitaires ou bien de faire face au rétablissement de mesures strictes pour contenir la propagation de la pandémie.

Un chauffeur de camion congolais a également été testé positif et s’est vu refuser l’entrée dans le pays.

Le ministère a également signalé deux autres décès portant le nombre de morts à l’échelle nationale à 46.

«Deux décès COVID-19 enregistrés. Un homme âgé de 53 ans du district de Paliisa et un homme âgé de 56 ans du district de Jinja. Cela porte le nombre total de décès dus au COVID-19 à 46. »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page