News

Les autorités s’inquiètent de la propagation d’Ebola en RD Congo

L’épidémie d’Ebola en cours en République démocratique du Congo a été éclipsée par la pandémie COVID, la crise sécuritaire du pays à l’est et d’autres titres, mais le virus a maintenant fait quatre douzaines de vies et les experts s’inquiètent d’une propagation à Kinshasa ou à travers la frontière .

«La zone la plus récemment touchée, Bomongo, est la deuxième zone de santé touchée qui borde la République du Congo, ce qui augmente les chances de propagation de cette épidémie dans un autre pays», déclare Fadéla Chaib, porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé.

Il y a maintenant 17 zones de santé avec des cas positifs d’Ebola, avec au moins 113 cas depuis le début de la nouvelle épidémie dans la province de l’Équateur en juin. À Mbandaka, une ville de plus d’un million d’habitants, les responsables de la santé s’inquiètent de la propagation à Kinshasa, car la région se trouve sur une route fluviale qui relie des milliers de personnes à la capitale chaque semaine.

Lutter contre le virus dans cette région reculée signifie que les agents de santé utilisent parfois des bateaux, des hélicoptères et des motos, au-dessus, pour terminer leur travail. Chaib a déclaré qu’ils rencontraient souvent une résistance de la communauté, ce qui était un problème dans les régions de l’est touchées par la précédente épidémie d’Ebola en RD du Congo, et qu’ils ressentaient également la tension avec une grève continue des agents de santé.

«Nous avons appris au fil des années de travail sur Ebola en RDC à quel point il est important d’impliquer et de mobiliser les communautés», a déclaré Chaib. «L’OMS travaille avec l’UNICEF pour inciter les chefs religieux, jeunes et communautaires à sensibiliser à Ebola.»

Image: OMS

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page