News

Trois femmes dans les cinq finalistes pour la course à la direction de l’OMC

Le ministre nigérian des Finances, Ngozi Okonjo-Iweala, assiste à une session du Forum économique mondial (WEF) à Davos, le 26 janvier 2012. REUTERS / Christian Hartmann
Le ministre nigérian des Finances, Ngozi Okonjo-Iweala, assiste à une session du Forum économique mondial (WEF) à Davos, le 26 janvier 2012. REUTERS / Christian Hartmann

Trois femmes, dont deux africaines, sont au deuxième tour du processus de sélection du prochain directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, a annoncé vendredi l’instance basée à Genève.

L’annonce intervient alors que le champ d’action est passé de huit à cinq, dans la recherche d’un nouveau directeur général pour remplacer le Brésilien Roberto Azevedo.

Azevedo a démissionné un an plus tôt que prévu à la fin du mois d’août.

L’organisme commercial de 25 ans n’a jamais eu de dirigeant féminin ou africain.

Les cinq candidats au prochain tour sont la ministre kényane Amina Mohamed, l’ancien ministre nigérian des Finances Ngozi Okonjo-Iweala, le ministre sud-coréen du commerce Yoo Myung-hee, l’Arabie saoudite Mohammad Al-Tuwaijri et l’ancien ministre britannique Liam Fox.

L’OMC a déclaré vouloir sélectionner le gagnant d’ici début novembre.

«L’objectif est que ce processus soit achevé dans les 2 mois – il a commencé le 7 septembre, ou vers le 7 novembre, nous sommes donc sur la bonne voie. Le processus s’est déroulé sans heurts », a déclaré le porte-parole de l’OMC Keith Rockwell aux journalistes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page