News

Les Nigérians élisent leur gouverneur lors du premier scrutin de la pandémie

Les Nigérians de l’État sud d’Edo ont bravé le coronavirus et ont voté samedi pour élire un nouveau gouverneur lors du premier scrutin du pays depuis le début de la pandémie.

Le vote a eu lieu alors que le Nigéria luttait pour contenir la propagation du virus qui a jusqu’à présent infecté quelque 57000 personnes et fait près de 1100 morts.

Plus de 1,7 million d’électeurs à Edo devaient élire un nouveau gouverneur dans un contexte de haute sécurité, avec des policiers et des soldats qui contrôlaient les véhicules sur les routes principales.

Le vote a commencé dans la plupart des bureaux de vote vers 9h30 (08h30 GMT), une heure de retard en raison de l’arrivée tardive du personnel et du matériel électoraux.

La majorité des bureaux ont fermé à 15 h 00, mais les électeurs inscrits en attente de certains centres ont été autorisés à voter.

«Je suis heureuse que les gens soient ici avec leur masque facial, mais la distanciation physique est complètement ignorée», a déclaré l’infirmière Florence Okonzua, 28 ans et mère de deux enfants, à Benin City, la capitale de l’État.

Elle craignait que la façon dont les électeurs se rassemblent puisse contribuer à propager le virus.

Dans un autre centre de vote, une femme a distribué des masques faciaux gratuits.

Le Nigéria, la nation la plus peuplée d’Afrique, a tenu des élections générales l’année dernière, mais il n’y a pas eu de scrutin de gouverneur à Edo.

La Commission électorale nationale indépendante du Nigéria (INEC) a déclaré que des dispositions adéquates étaient en place pour l’élection.

«Tout est réglé. Nous avons déployé du personnel et du matériel pour un scrutin fluide et sans accroc », a déclaré à l’AFP Timidi Wariowei, porte-parole de l’INEC.

Les résultats définitifs sont attendus dimanche.

Bien que 17 partis politiques aient présenté des candidats au vote, il s’agit d’une course à double sens entre le Congrès All Progressives (APC) au pouvoir du président Muhammadu Buhari et le principal Parti démocratique populaire (PDP) de l’opposition.

Le gouverneur sortant Godwin Obaseki du PDP s’est présenté contre le porte-étendard d’APC, Osagie Ize-Iyamu.

Obaseki a été élu sur la plateforme d’APC en 2016, mais a fait défection au PDP après s’être vu refuser le billet en raison de querelles intra-partis.

Les médias locaux ont fait état de poches de violence dans certains districts, mais la police a déclaré que personne n’avait été blessé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page