News

Démission du Premier ministre et du gouvernement togolais

Le Premier ministre togolais Komi Selom Klassou, qui a démissionné le 26 septembre 2020 (Xinhua)
Le Premier ministre togolais Komi Selom Klassou, qui a démissionné le 26 septembre 2020 (Xinhua)

Le Premier ministre du Togo et son gouvernement ont démissionné, a annoncé vendredi la présidence de la nation ouest-africaine.

Le président Faure Gnassingbé a félicité le Premier ministre Komi Selom Klassou et son équipe pour leurs «efforts économiques, politiques et sociaux et les résultats encourageants malgré la crise sanitaire dans le monde», indique un communiqué sur le site officiel de la présidence.

Le Togo doit faire un remaniement politique depuis que Gnassingbé a été réélu en février pour un quatrième mandat, mais les changements ont été retardés par la pandémie de coronavirus.

La victoire électorale du président, qui est intervenue après un changement constitutionnel lui permettant de se présenter, a prolongé plus d’un demi-siècle de règne dynastique sur l’ancienne colonie française par la famille Gnassingbé.

La victoire a été contestée par le principal challenger de l’opposition, qui a été victime de harcèlement officiel à la suite du vote.

Le président dirige le pays de huit millions d’habitants depuis sa prise de pouvoir en 2005 à la suite de la mort de son père Gnassingbé Eyadema, qui a régné pendant 38 ans.

Klassou est Premier ministre depuis 2015.

L’économie du Togo a été touchée par la pandémie alors que les autorités ont imposé des restrictions pour limiter la propagation du virus.

Le pays a enregistré 1 722 infections et 44 décès dus à Covid-19.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page