News

Le président de la République centrafricaine Touadéra annonce sa candidature aux élections

Le président de la République centrafricaine Faustin-Archange Touadéra a prononcé un discours lors de la journée de collecte de fonds de la sixième Conférence mondiale du Fonds à Lyon, en France, le 10 octobre 2019 (Photo de Nicolas Liponne / NurPhoto via Getty Images)
Le président de la République centrafricaine Faustin-Archange Touadéra. (Photo par Nicolas Liponne / NurPhoto via Getty Images)

Le président de la République centrafricaine Faustin-Archange Touadéra a annoncé samedi sa candidature à la prochaine élection présidentielle de décembre.

Alors que les observateurs ont déclaré que la candidature de Touadéra était certaine, il a pris son temps avant de faire officiellement l’annonce.

Touadéra, élu président en 2016, gouverne le pays avec l’appui d’une grande mission de maintien de la paix des Nations Unies (MINUSCA); cependant, la majeure partie du pays est contrôlée par d’anciens rebelles et milices.

L’élection dans ce pays déchiré par la guerre avait été mise en doute en raison de la pandémie de coronavirus et de la résurgence des attaques des milices.

Le gouvernement avait précédemment proposé des modifications de la constitution qui auraient permis à Touadéra et aux législateurs nationaux de rester en fonction pendant une certaine période à déterminer par le tribunal afin d’assurer la continuité dans la gestion du pays.

En juin, cependant, la Cour constitutionnelle du pays a rejeté les changements en déclarant que «la volonté du peuple serait mise de côté».

Touadéra devrait affronter François Bozizé et Catherine Samba-Panza lors de l’élection prévue le 27 décembre.

Bozize, l’ancien président déchu du pays, a été renversé lors d’une rébellion de 2013 par une coalition de rebelles majoritairement musulmans du nord, plongeant la nation à majorité chrétienne dans une violente guerre civile.

Samba-Panza est devenue la première femme à diriger le pays de 4,7 millions d’habitants à la suite d’une crise politique en 2012-2013. Elle a dirigé le pays pendant la transition en tant que présidente par intérim de 2014 à 2016.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page