NewsSports

Everton 4-1 West Ham United: le triplé de Dominic Calvert-Lewin voit les hôtes avancer dans les huit derniers

Dominic Calvert-Lewin est le premier joueur d’Everton à réussir un triplé en Coupe de la Ligue depuis Paul Rideout en septembre 1993

Dominic Calvert-Lewin a marqué son deuxième triplé de la saison alors qu’Everton réservait sa place en quart de finale de la Coupe Carabao, mais le coût de la victoire contre West Ham pourrait s’avérer lourd.

Calvert-Lewin a mis l’équipe locale en tête avec un effort bien pris à la 11e minute après que Michael Keane l’ait choisi avec une excellente passe écorchée sur la défense des Hammers.

L’attaquant anglais a scellé la victoire avec deux buts en six minutes près de la fin, portant son compte dans ce qui se transforme en une superbe saison à huit.

Son deuxième était l’effort typique d’un braconnier, le joueur de 23 ans rentabilisant le rebond après que le tir d’Alex Iwobi ait rebondi sur un poteau. Calvert-Lewin a ensuite dépassé la défense de West Ham pour terminer le ballon en profondeur de Gylfi Sigurdsson pour compléter un autre triplé fantastique.

Richarlison avait auparavant remis Everton devant avec un tir dévié après que Robert Snodgrass eut brièvement ramené le niveau des visiteurs juste après la mi-temps.

Cependant, le Brésilien a rapidement abandonné sa tentative de continuer après avoir été soigné à la jambe gauche. Et dans les huit minutes, son compatriote Allan le rejoignait dans le vestiaire après avoir indiqué qu’il s’était tiré l’aine.

La manière dont les deux hommes se sont dirigés dans le tunnel n’indiquait pas un retour rapide et comme Jonjoe Kenny devait être remplacé avant la pause, les blessures ont jeté une ombre sur une nuit par ailleurs excellente pour les hommes de Carlo Ancelotti.

Super Calvert-Lewin

Dans une semaine au cours de laquelle le patron de l’Angleterre, Gareth Southgate, nomme son équipe pour un premier triple en-tête international, Calvert-Lewin n’aurait pas pu faire beaucoup plus pour faire valoir ses demandes d’inclusion.

Buteur de ce fameux but gagnant lorsque l’Angleterre a remporté la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2017, Calvert-Lewin est en train de devenir l’une des stars des premières semaines de la saison.

L’un des aspects les plus satisfaisants de son jeu à l’heure actuelle est la façon dont il traque les chances.

Il a montré sa force en tenant Declan Rice alors qu’il contrôlait la passe levée de Keane pour l’ouverture d’Everton, puis a lu le jeu superbement pour s’assurer qu’il était en jeu avant de s’accrocher à la courte passe de Sigurdsson pour sa deuxième.

Le troisième était techniquement le plus simple, mais le nombre de fois où les principaux attaquants du passé disent que les attaquants devraient jouer, montre que Calvert-Lewin apprend vite.

Cela signifiait qu’il était devenu le premier joueur à marquer des tours du chapeau lors de matchs successifs à domicile sous Ancelotti depuis Cristiano Ronaldo – ce n’est pas une mauvaise compagnie.

La misère de Moyes

C’était le deuxième et dernier match que le manager des Hammers, David Moyes, devait contrôler depuis chez lui, où il s’isole après son test de coronavirus positif.

La situation est loin d’être idéale, malgré la victoire 4-0 sur les Wolves ce week-end.

À un moment donné, l’entraîneur Stuart Pearce semblait se couvrir la bouche alors qu’il parlait au téléphone même s’il portait un masque.

Sur le papier, les Hammers avaient des joueurs de première qualité. Pourtant, comme cela a souvent été le cas, ils n’ont pas montré leurs véritables capacités.

Andriy Yarmolenko et Felipe Anderson étaient tous deux coupables d’avoir concédé inutilement la possession avec leur équipe en position de promesse.

Rice a montré sa polyvalence en jouant en défense centrale et est évidemment quelqu’un que West Ham veut garder, mais la recherche continue de Moyes pour des défenseurs souligne où l’Ecossais voit la faiblesse de son équipe.

En fait, ce n’était vraiment pas la nuit des Anglais. Bien qu’il ait été contrôlé en possession, c’est son dos que le tir de Richarlison a frappé, le détournant dans le filet devant Darren Randolph.

West Ham n’avait ni la ruse ni la lutte pour répondre et la seule déception pour Everton alors qu’ils poursuivaient la quête d’un premier trophée depuis 1995 étaient les blessures.

Plus à venir.

Line-up

Everton

  • 1Pickford
  • 2KennyRemplacé parColemanà 42 ‘minutes
  • 5Keane
  • 12Digne
  • 18Nkounkou
  • dixG Sigurdsson
  • 6AllanRemplacé parDoucouréà 69 ‘minutes
  • 8Delph
  • 19Rodríguez
  • 9Calvert-Lewin
  • 7RicharlisonRemplacé parIwobià 61 ‘minutes

Substituts

  • 13Mina
  • 16Doucouré
  • 17Iwobi
  • 20Bernard
  • 23Coleman
  • 26Davies
  • 49Lössl

West Ham

  • 35Randolph
  • 31Johnson
  • 4Balbuena
  • 41Riz
  • 3Cresswell
  • 16noble
  • 11Snodgrass
  • 7Yarmolenko
  • dixLanzini
  • 8Felipe Anderson
  • 22Haller

Substituts

  • 18Fornals
  • 20Bowen
  • 21Ogbonna
  • 26Masuaku
  • 28Soucek
  • 34Trott
  • 50Ashby

Texte en direct

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page