News

Le Kenya rouvre les établissements d’enseignement supérieur alors que le risque de transmission du COVID-19 diminue

Un membre du personnel de l’Université de Nairobi fumige le principal point d’entrée de l’Université de Nairobi, capitale du Kenya, le 22 juillet 2020 (Xinhua / Allan Mutiso)
Un membre du personnel de l’Université de Nairobi fumige le principal point d’entrée de l’Université de Nairobi, capitale du Kenya, le 22 juillet 2020 (Xinhua / Allan Mutiso)

Un certain nombre d’établissements kényans d’enseignement supérieur ont ouvert leurs portes aux membres du corps professoral et aux étudiants lundi après près de sept mois de fermeture visant à freiner la propagation du COVID-19.

Les responsables de l’éducation ont déclaré que la décision de reprendre l’apprentissage en personne dans les établissements d’enseignement supérieur était motivée par la diminution du risque de transmission et de décès du COVID-19 dans tout le pays dans un strict respect des mesures de confinement.

George Magoha, secrétaire de cabinet du ministère de l’Éducation, a déclaré que les universités, les collèges de niveau intermédiaire et les instituts de formation technique et professionnelle (EFTP) avaient mis en place des mesures solides pour garantir que leur réouverture ne compromette pas la santé des étudiants et des tuteurs.

«Une évaluation rigoureuse menée par le gouvernement au cours des dernières semaines a révélé qu’un bon nombre d’établissements d’enseignement supérieur sont suffisamment préparés pour réadmettre des étudiants», a déclaré Magoha lors d’une tournée dans les comtés du centre du Kenya.

Ces institutions ont investi dans des mesures de prévention contre le COVID-19 comme un assainissement adéquat et un contrôle de la température à l’entrée, a-t-il ajouté.

Le 29 septembre, le ministère kényan de l’Éducation a déclaré que la réouverture progressive des établissements d’enseignement supérieur commencerait le 5 octobre, dans un climat de confiance en leur capacité à protéger les apprenants et les tuteurs des risques de COVID-19.

Magoha a déclaré que les candidats de dernière année seraient les premiers à se présenter aux universités et aux collèges, mais qu’ils devaient se distancer socialement dans les amphithéâtres et observer l’hygiène des mains pour minimiser le risque de contracter le virus.

“La réouverture de ces établissements d’enseignement supérieur sera également liée à leur capacité à tester, isoler et contacter la trace en cas de découverte d’un cas positif au COVID-19”, a déclaré Magoha.

Il a déclaré que la transmission communautaire du coronavirus avait considérablement diminué à travers le pays, ouvrant ainsi la voie à la reprise de l’apprentissage en personne dans les collèges et les universités.

«Nous espérons que le pays aplatira bientôt la courbe pour faciliter la réouverture complète des établissements d’enseignement», a déclaré Magoha.

«Le processus a déjà commencé dans les pays voisins et nous avons la capacité de le gérer sans exposer les étudiants au risque de COVID-19», a-t-il ajouté.

Le président Uhuru Kenyatta a suspendu fin mars l’apprentissage dans les établissements de base et tertiaires après que les premiers cas positifs au COVID-19 aient été signalés dans le pays pour éviter une transmission généralisée.

Cette décision qui a touché près de 18 millions d’apprenants a été présentée comme un changement de donne dans la lutte contre une pandémie qui a dévasté des secteurs clés de l’économie tout en perturbant les moyens de subsistance.

Kenyatta, dans son discours télévisé à la nation le 28 septembre, a souligné que la réouverture des écoles et des collèges ne se fera que d’une manière qui ne compromette pas la santé des jeunes apprenants et de leurs tuteurs.

«La question la plus importante n’est pas de savoir quand la réouverture des établissements d’enseignement commencera mais si ces installations sont capables d’atténuer le risque de COVID-19 pour les étudiants et le personnel enseignant», a déclaré Kenyatta.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page