HealthNews

Le pèlerinage doit continuer: le Sénégal organise un festival qui pourrait attirer des millions de personnes

Cette année, les auteurs de cette étude ont publié une lettre avertissant les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques de rester à l’écart du Magal, et ont exhorté ceux qui y assistaient à porter des masques et à se laver les mains.

«Pendant l’événement, les rues autour de la Grande Mosquée et du marché général présentent une densité de population extrêmement élevée», indique la lettre. «Toutes ces conditions sont très susceptibles de favoriser la transmission d’agents pathogènes respiratoires parmi les pèlerins.»

Se laver les mains peut être difficile. Le nombre de personnes utilisant l’eau de Touba se multiplie pendant le Magal, et la plupart des années, il y a des pénuries d’eau. Cette année aussi, les robinets fonctionnent à sec, a rapporté la presse locale, à l’exception d’un dribble tard dans la nuit.

De nombreux pays africains ont signalé une charge de travail et des décès liés au Covid-19 qui sont bien inférieurs à ceux des autres continents, en particulier en Europe et en Amérique du Nord. Bien que de nombreux cas aient pu être manqués en raison de faibles niveaux de tests, les épidémiologistes affirment que le jeune âge médian du continent est probablement un facteur important, et que le temps chaud et la tendance à vivre une grande partie de la vie à l’extérieur dans certains pays peuvent jouer un rôle. Des études sont en cours pour tester l’hypothèse selon laquelle une exposition antérieure à d’autres coronavirus pourrait avoir renforcé le système immunitaire de certaines personnes.

Comme de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest, le Sénégal avait mis en place de bons protocoles pour la recherche des contacts, en partie à la suite de l’épidémie d’Ebola de 2014, et peut inverser rapidement les tests de dépistage du coronavirus. Il n’a jamais signalé beaucoup plus de 100 nouveaux cas de coronavirus par jour et, au cours des deux derniers mois, sa charge de travail a diminué. Mardi, il ne s’agissait que de 19 des 777 tests effectués, a déclaré le ministère de la Santé.

Mais tout le monde avec des symptômes de type Covid ne subit pas de test au Sénégal, et avec plus de 80% des cas de Covid-19 en Afrique asymptomatiques, selon l’Organisation mondiale de la santé, de nombreux cas peuvent passer sous le radar.

Lors d’un voyage à Touba jeudi dernier, le ministre de la Santé du Sénégal a déclaré aux journalistes locaux qu’il déploierait 5 000 fonctionnaires du ministère de la Santé à Touba pour le surveiller et y répondre si nécessaire. Il n’a pas répondu aux appels ou aux SMS demandant un entretien, ni aux questions sur les raisons pour lesquelles le Magal n’avait pas été annulé et pourquoi de nombreux ministres étaient présents.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page