News

Un ancien ministre du Malawi condamné dans une affaire de corruption

Carte du Malawi
Carte du Malawi

La Haute Cour du Malawi a condamné mardi l’ancien ministre du Cabinet, Uladi Basikolo Mussa, pour une affaire de corruption dans laquelle il a frauduleusement aidé des étrangers à accéder aux passeports et à la citoyenneté du Malawi.

Selon des documents judiciaires, Mussa a commis le crime en 2013 alors qu’il était ministre de l’Intérieur et de la Sécurité intérieure sous le régime de Joyce Banda.

Le crime a été signalé au Bureau anti-corruption (ACB) du pays en 2015 et en mars 2017, le Bureau a arrêté Mussa aux côtés d’un officier supérieur de l’immigration, David Kwanjana, pour négligence dans ses fonctions officielles et abus de fonction publique.

Le tribunal a également arrêté deux hommes, un Rwandais et un Burundi pour avoir obtenu frauduleusement un passeport malawien, contrairement aux lois du pays.

L’ancien ministre du cabinet et l’officier de l’immigration ont été condamnés à répondre en octobre 2019 et mardi, ils ont été reconnus coupables tandis que les deux ressortissants étrangers, Pascal Rwasa du Burundi, et Esili Kubwimana, un Rwandais, ont été acquittés.

Le tribunal a réservé la peine de l’ancien ministre et agent d’immigration pour le 22 octobre.

Mussa, un politicien convaincu depuis le début de la démocratie au Malawi en 1994, a siégé dans divers portefeuilles ministériels dans les différents régimes du pays et il a été élu par le président sortant Peter Mutharika au poste de conseiller présidentiel spécial pour les affaires parlementaires.

Mussa était également vice-président régional central du Parti démocratique progressiste (DPP) de Mutharika qui, jusqu’au 23 juin, était le parti au pouvoir.

Les analystes politiques ont décrit la condamnation de Mussa comme «la fin de sa longue carrière politique», ajoutant que «ce sera très difficile pour lui de rebondir».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page