News

Les FM d’Egypte et d’Espagne discutent des questions régionales et signent un protocole d’accord pour une consultation politique

TUNIS, TUNISIE – 13 JUIN: Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry prend la parole lors d’une conférence de presse avec le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui (non vu) et le ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum (non vu) après une réunion à Tunis, Tunisie le 13 juin 2019. (Photo par Yassine Gaidi / Agence Anadolu / Getty Images)
Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry. (Photo par Yassine Gaidi / Agence Anadolu / Getty Images)

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry s’est entretenu samedi avec son homologue espagnol Arancha Gonzalez Laya sur les relations bilatérales et les questions régionales, et les deux ont signé un protocole d’accord (MOU) pour une consultation politique.

Lors d’une conférence de presse ultérieure, les deux ministres ont déclaré que leurs entretiens portaient sur le conflit israélo-palestinien, les crises syrienne et libyenne et d’autres questions régionales d’intérêt mutuel.

Shoukry a réitéré la position de l’Égypte qui soutient les droits légitimes du peuple palestinien, y compris l’établissement de son État indépendant sur la base de la solution à deux États proposée par l’ONU.

En ce qui concerne la question libyenne, il a déclaré que l’Égypte recherchait un règlement politique en Libye et rejetait l’intervention militaire étrangère dans le pays voisin en conflit.

Il a déclaré aux journalistes que «l’état d’instabilité en Libye a grandement affecté la sécurité et la stabilité en Égypte, car nous partageons une frontière de 1 200 km de long, à travers laquelle des groupes et des éléments terroristes tentent constamment de s’infiltrer en Égypte».

Pour sa part, la diplomate espagnole de haut niveau a décrit l’Égypte comme «un acteur clé de la région», soulignant que le pays arabe joue un rôle important dans la région méditerranéenne et sur le continent africain.

«Au cours de nos entretiens d’aujourd’hui, nous avons discuté de la manière de travailler ensemble pour parvenir à des règlements consensuels et pacifiques pour tous les conflits en cours dans la région», a déclaré Gonzalez Laya, faisant référence en particulier au conflit israélo-palestinien et aux crises en Libye, en Irak et Syrie.

Elle a souligné qu’elle avait également discuté avec Shoukry de la coopération entre l’Espagne et l’Égypte dans la lutte contre le terrorisme et la traite des êtres humains.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page