NewsSports

Kilmarnock devra faire face à une audience du SPFL sur une violation présumée de Covid

Kilmarnock a gagné 3-1 à Livingston à son retour à l’action de la Premiership écossaise le week-end dernier

Kilmarnock pourrait renoncer à son match de Premiership écossais reporté contre Motherwell après que le SPFL ait accusé le club de Rugby Park d’avoir prétendument enfreint le protocole Covid-19.

Le match du 3 octobre a été annulé lorsqu’une épidémie a forcé toute l’équipe de Kilmarnock à s’auto-isoler.

Après enquête, le SPFL a ouvert une procédure disciplinaire et le club “défendra pleinement notre position”.

Un sous-comité du conseil d’administration du SPFL avec un président indépendant entendra l’affaire.

Le directeur général Neil Doncaster a confirmé plus tôt ce mois-ci que le conseil d’administration a des pouvoirs “largement illimités” pour imposer des sanctions, y compris un forfait, si le club est reconnu coupable.

Le Celtic et Aberdeen ont chacun été condamnés à une amende de 30000 £ par le SPFL après que des joueurs des deux côtés aient bafoué les protocoles de coronavirus plus tôt dans la saison.

Huit membres de la première équipe d’Aberdeen ont visité un bar, où deux ont contracté le virus, provoquant le report de trois matches de Premiership.

Le Celtic a eu deux matches retardés lorsque l’arrière latéral Boli Bolingoli s’est rendu en Espagne, n’a pas mis en quarantaine à son retour, puis a joué contre Kilmarnock.

Après avoir enregistré six tests positifs dans la semaine précédant le match de Motherwell, Kilmarnock a perdu son premier match de groupe de la Coupe de la Ligue contre Falkirk.

Ils n’avaient alors que six joueurs seniors de retour de la quarantaine pour la défaite 3-0 à domicile contre Dunfermline Athletic dans la même compétition une semaine plus tard.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page