News

L’épidémie de fièvre jaune fait 76 morts au Nigeria

Aedes aegypti Mosquito. Close up a Mosquito sucking human blood.Aedes aegypti Mosquito. Gros plan d’un moustique sucer le sang humain, les maladies transmises par les vecteurs de moustique, Chikungunya.Dengue fièvre.Fièvre de la vallée du Rift.Fièvre jaune.Zika.Mosquito sur la peau
Affiche du ministère de la Santé du Nigéria montrant un Africain en costume traditionnel vacciné. Illustré par A Folorin (Photo par David Pollack / Corbis via Getty Images)

Une épidémie de fièvre jaune a tué 76 personnes dans trois États du Nigéria au cours des 10 premiers jours de novembre, ont annoncé vendredi des responsables locaux de la santé.

Un total de 35 décès ont été signalés dans l’État du Delta, 33 décès dans l’État d’Enugu et huit décès dans l’État de Bauchi entre le 1er et le 11 novembre, a déclaré Chikwe Ihekweazu, directeur général du Nigeria Center for Disease Control à l’agence de presse officielle. du Nigéria.

Environ 222 cas suspects et 19 cas confirmés ont également été signalés dans les trois États au cours de la période, a déclaré Ihekweazu.

Il a noté que la plupart des cas étaient des hommes âgés de 1 à 55 ans avec des symptômes allant de fièvre, maux de tête, fatigue, jaunisse, douleurs abdominales, épistaxis, vomissements de sang dans les selles ou l’urine.

Pour enrayer l’épidémie, le responsable de la santé a déclaré qu’un exercice de vaccination était en cours.

La fièvre jaune est principalement causée par un virus qui se propage par les piqûres de moustiques. La maladie peut être évitée par une dose unique de vaccin contre la fièvre jaune, qui confère une immunité à vie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page