News

Le président algérien termine le traitement du virus et subit des tests

Tebboune a été envoyé dans un hôpital militaire algérien le mois dernier, puis transféré en Allemagne dans un avion médical spécial le 28 octobre. Son bureau n’a initialement pas expliqué la raison du déménagement mais a confirmé une semaine plus tard qu’il était porteur du virus.

Avant son hospitalisation, plusieurs hauts fonctionnaires de l’entourage du président avaient développé des symptômes du COVID-19, et Tebboune avait été placé dans ce que le gouvernement appelait «l’internement préventif volontaire».

Tebboune a été élu en décembre pour remplacer le leader de longue date Abdelaziz Bouteflika, qui a été chassé de ses fonctions par des manifestants pro-démocratie soutenus par le puissant chef de l’armée.

L’Algérie a signalé 2 139 décès liés au virus et plus de 66 000 infections.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page