News

Hôtel d’attaque al-Shabaab en Somalie à Mogadiscio

Publié le:

Une attaque jihadiste contre un hôtel de la capitale somalienne Mogadiscio dimanche a fait au moins trois morts, a déclaré à l’AFP une source sécuritaire.

“Jusqu’à présent, trois personnes, dont deux civils, et un agent de sécurité ont confirmé la mort, mais le nombre de morts pourrait être plus élevé”, a déclaré Mohamed Dahir, un haut responsable de l’agence de sécurité nationale.

Six civils ont été blessés lors de l’attaque, a-t-il ajouté.

Des hommes armés ont attaqué dimanche l’hôtel dans le centre de Mogadiscio à la suite d’un attentat à la voiture piégée à l’entrée, selon des témoins et la police somalienne, le groupe djihadiste Al-Shabaab revendiquant la responsabilité.

Des soldats somaliens ont encerclé l’hôtel Afrik et en ont bloqué l’accès, a rapporté un journaliste de l’AFP.

L’hôtel se trouve à proximité de la route menant à l’aéroport de Mogadiscio, fréquenté par des fonctionnaires, des membres des forces de sécurité et des dirigeants communautaires.

“Une attaque contre un hôtel est en cours … Une voiture piégée a frappé l’entrée principale et des hommes armés ont pris d’assaut le bâtiment”, a déclaré à l’AFP le policier Mohamed Adan.

“Il y a échange de coups de feu et les forces de sécurité tentent de sauver les gens à l’intérieur des assaillants”, a-t-il ajouté.

Des témoins ont confirmé une explosion massive suivie de fumée après qu’une voiture a percuté l’entrée de l’hôtel à grande vitesse, suivie de coups de feu.

«Les coups de feu continuent et il y a eu une autre explosion après la première grande», a déclaré Osman Saadaq, un témoin.

Al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l’attaque dans une brève déclaration, disant: “Les moudjahidin ont fait irruption dans une opération en cours à l’intérieur de l’hôtel Afrik où sont postés des membres de l’équipe apostate.”

Le groupe lié à Al-Qaïda mène une violente insurrection à travers la Somalie pour tenter de renverser le gouvernement soutenu par la communauté internationale à Mogadiscio.

Ils ont été chassés de Mogadiscio par les forces gouvernementales soutenues par 20000 soldats de la paix de l’Union africaine en 2011.

Mais le groupe contrôle toujours des pans de territoire en dehors des villes, d’où ils lancent des attaques contre des cibles gouvernementales, et traversent parfois la frontière pour mener des raids au Kenya.

Al-Shabaab a intensifié l’intensité de ses attaques au Kenya ces dernières années, y compris plusieurs agressions majeures jusqu’à la capitale Nairobi, qui ont fait près de 300 morts.

La Somalie devait organiser des élections parlementaires et présidentielles indirectes avant le 8 février, mais le processus a été déraillé par des désaccords politiques entre le gouvernement central de Mogadiscio et ses États fédéraux.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page